Sommaire

Vitamine C : propriétés et bienfaits d’une vitamine antioxydante

La vitamine C, actif naturel aux propriétés antioxydantes étonnantes ! Nutrastream revient sur l’histoire et les propriétés uniques de cet ingrédient star

Vitamine C : propriétés, dosages et bienfaits
La plus célèbre des vitamines ✨

Dans le dernier Blockbuster sur la conquête des mers que vous avez regardé, vous avez adoré la découverte de l’île au trésor et la bataille avec la tribu d’autochtones, mais vous avez surtout été choqué en voyant l’équipage touché par l’horrible « mal des marins » ! 

Vous vouliez en savoir plus et en cherchant sur internet, vous avez trouvé que ce trouble porte le nom de « scorbut », une carence en vitamine C extrême, par manque de bons fruits et légumes disponibles sur les caravelles de l’époque ! 

Comme vous n’avez pas du tout envie de finir édenté comme le bras droit du capitaine, vous souhaitez tout savoir, absolument tout sur cette fameuse vitamine C ! 

La vitamine C est aux vitamines ce que Michael Jackson est à la musique : une star incontournable

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble (soluble dans l’eau), indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. 

Comme il ne la stocke pas et ne la synthétise pas (contrairement à d’autres mammifères), il faut lui en apporter régulièrement, via l’alimentation ou par une supplémentation adaptée. 

Cette super vitamine a un rôle indispensable

Elle participe à des centaines de processus dans le corps et permet notamment de lutter contre l’oxydation et de renforcer le système immunitaire. D’ailleurs vous avez peut-être déjà ressenti certains signes d’un manque en vitamine C

Fatigue, baisse d’appétit, rhumes à répétition, articulations qui vous gênent (comme les rhumatismes…) ? Alors la suite de cet article va certainement vous intéresser…

Hissez les voiles et paré à virer dans le monde de la santé naturelle…

La vitamine C : l’histoire d’un actif étonnant

Une vitamine découverte par hasard

On a parlé juste avant du scorbut. Et bien figurez-vous que l’histoire de la vitamine C commence par là. L’histoire nous enseigne qu’Aristote au Ve siècle, connaissait déjà les symptômes du scorbut…ça date ! 

En 1747, sur un bateau de la flotte royale britannique, le Dr James Lindt (non, pas la marque de chocolats !) observe que l’équipage se traîne de fatigue après plusieurs semaines de voyage…Avec des symptômes troublants comme des saignements…Finalement, beaucoup de marins périrent sur le bateau. Il décida de les traiter par du cidre, du vinaigre, des herbes et des épices, et même de l’eau de mer…mais rien ne fonctionna. 

Désespéré, il tenta par la suite avec du jus de citron et nos valeureux marins s’en portèrent mieux ! 

Un siècle et demi plus tard, entre 1914 et 1934, l’acide ascorbique sera découvert scientifiquement ! 

Synthétisé pour la première fois par Albert Szent-Gyorgyi, cette trouvaille lui vaudra d’ailleurs un prix Nobel. En 1969, le double prix Nobel Linus Pauling vante également l’intérêt médical de la vitamine C mais à fortes doses cette fois ci (plus de 2g). Cela suscitera une grosse controverse dans le monde scientifique. 

En 2016, l’intérêt médical de la vitamine C est enfin prouvé. Elle deviendra aussi un partenaire incontournable en agro-alimentaire. De nos jours, on la trouve un peu partout sous l’appellation « E300 », et on produit cette vitamine par centaines de milliers de tonnes ! 

Les 4 fruits et légumes les plus riches en vitamine C

L'orange est un aliment riche en acide ascorbique bénéfique pour la santé

Malgré la croyance, la vitamine C n'est pas le fruit le plus riche en vitamine C

Après vous avoir parlé d’agroalimentaire, revenons à notre potager ! Ce sont les fruits et les légumes colorés et crus qui contiennent le plus de vitamine C : poivron rouge, orange, citron, pamplemousse, cantaloup, framboise, fraise, brocoli, tomate, etc. 

Dans le top 4 des meilleurs ingrédients en vitamine C, vous retrouvez : 

– Le cassis (pas le « kir cassis », attention…), 

– Le persil (à vous les persillades à gogo), 

– Le poivron, 

– Les herbes aromatiques (thym, romarin). 

Généralement, la consommation d’au moins 5 portions de fruits et de légumes frais permettrait en théorie de combler largement les apports nutritionnels recommandés en vitamine C. Mais l’air, l’eau et la chaleur peuvent altérer, voire même détruire la vitamine C contenue dans les aliments. Cette vitamine est fragile. 

Consommer rapidement les fruits qui en contiennent est préférable. Pour la préparation des légumes, la meilleure solution est la cuisson rapide avec le moins d’eau possible.

Teneur en vitamine C (en mg) pour 100g des aliments du top 4

– Cassis : 200 mg

– Persil : 190 mg

– Poivron 162 mg

– Herbes 143 mg

La vitamine C : un super ingrédient naturel aux propriétés uniques

Nous allons voir maintenant le véritable potentiel de la vitamine en santé naturelle… 

Rôle et bienfaits de cette super vitamine dans l’organisme

La vitamine C a une action antioxydante. Elle travaille en synergie avec la vitamine E, le béta carotène, le sélénium et le zinc. Elle aiderait même à prévenir les troubles cardio-vasculaires ou cognitifs. 

D’autres propriétés sont attribuées à la vitamine C comme son rôle pour stimuler les défenses immunitaires par exemple. Cette vitamine unique interviendrait également dans la synthèse du collagène, un composant essentiel à la formation des tissus conjonctifs présents au niveau des os, ligaments et de la peau. 

Son action en tant que neuromédiateur de la dopamine ou la noradrénaline ainsi que sa propriété permettant l’absorption du fer, continuent d’être étudiées par les chercheurs. 

Les apports recommandés selon les âges

Les besoins quotidiens en vitamine C naturelle varient selon l’âge, le sexe, et les situations de vie. L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) recommande aux hommes et femmes d’en absorber 110 mg par jour. Dans certaines situations, les apports doivent être nettement majorés (maladies chroniques, traumatismes, tabagisme, sport intense, allaitement ou grossesse…).

Chez le sujet âgé, une augmentation de l’apport est nécessaire car les réactions d’oxydation augmentent avec l’âge (alors il est grand temps d’apporter un panier d’agrumes à vos grands parents, et d’aller tirer la chevillette pour voir si la bobinette cherra). Chez le fumeur, c’est le stress oxydatif lié à la fumée qui nécessite l’augmentation d’apport.

Il est peut-être temps de mettre en pratique votre bonne résolution du réveillon et d’arrêter de fumer 💪 ! 

Ci-dessous, nous retrouvons un tableau récapitulatif qui nous donne un aperçu de la question :

Référence nutritionnelle en vit C en mg/j

Nourrisson : 50
Enfant entre 1 et 12 ans : 60 et 100
Adolescent 13 ans et adulte : 110
Femme enceinte : 120
Personne âgée : 120
Femme allaitante : 130
Fumeurs : 130 à 140

Il faut noter que ces données sont discutées par les scientifiques. Certains d’entre eux les considèrent trop basses : à la dose de 200 mg/ jour chez l’adulte (au lieu de 110mg), la vitamine C aurait des bienfaits nettement plus intéressants, notamment sur la tension ou encore le fonctionnement des vaisseaux ainsi que sur le métabolisme.

Je veux rester en forme toute l'année
Les meilleurs ingrédients de santé naturels pour avoir du peps au quotidien, à chaque saison, grâce à votre calendrier saisonnier énergie (en bonus : les 3 meilleures recettes de smoothies anti coup de mou, étudiées pour apporter la meilleure association de phytonutriments)
  • Je reçois mon calendrier énergie et ma newsletter (désinscription à tout moment)

Les 8 grandes fonctions de la vitamine C

Voyons ensemble pourquoi cette vitamine C est une Championne avec un grand C !

Elle favoriserait la bonne santé de la peau

La vitamine C participe à la synthèse des fibres de collagène, ce qui permettrait un rôle de maintien au niveau des structures osseuses, des tendons, des ligaments, des vaisseaux sanguins ainsi que de la peau. 

La vitamine C aiderait aussi le corps à mieux cicatriser d’après certaines études. Il a également été démontré que des apports élevés en vitamine C permettent de réduire la probabilité d’apparition des rides et de la sécheresse de la peau.

Essayez la vitamine C, vous le valez bien, non ?

Elle favoriserait la vitalité

Grâce à son rôle dans la synthèse des neurotransmetteurs du cerveau et du système nerveux, la vitamine C est un excellent moyen de lutter contre la fatigue passagère et de redonner au corps toute sa vitaminé ! … Heu… vitalité !

Mathieu : "la vitamine C fait partie des solutions naturelles pour avoir de l'énergie"

Elle soutiendrait l’action du système immunitaire

Grâce à son action antioxydante, la vitamine C joue un rôle de bouclier et aide à réduire la durée de certains troubles comme le… rhume ! (Et oui, le fameux qui vous empoisonne vos hivers et qui traine en longueur !). 

Dans la population générale, la supplémentation en vitamine C ne réduit pas le risque d’avoir un rhume, mais elle en diminue un peu la durée. Cette baisse serait d’environ 8 % chez les adultes et de 14 % chez les enfants. 

Si la supplémentation est proposée une fois le rhume déclaré, elle ne réduit ni la durée ni l’intensité des signes. Par contre, chez les individus pratiquant un exercice physique intense ou exposés au froid, un apport de 250 mg à 1 000 mg par jour réduit l’incidence du rhume de 50 % ! Ça donne envie d’essayer non ? 

Elle jouerait un rôle au niveau cognitif

La vitamine C joue un rôle important dans la synthèse des neurotransmetteurs, éléments indispensables au bon fonctionnement du cerveau. 

En participant à leur synthèse, elle soutiendrait l’attention et réduirait le stress et la fatigue mentale ou intellectuelle. Des chercheurs ont même exploré le lien entre vitamine C et déclin cognitif : un niveau sanguin optimal en vitamine C peut avoir un effet protecteur. 

Ils montrent aussi qu’on peut davantage prévenir une déficience par des apports alimentaires adéquats que par une supplémentation en vitamine C à forte dose ! 

Si nous avions su ça quelques années avant, nous aurions peut-être mangé plus de kiwi et d’oranges…Personnellement, j’aurai peut-être même terminé major de promo…Mais pour vous, il n’est jamais trop tard, vos neurones vous diront « merci » !

Elle boosterait les performances physiques

Des études ont montré l’intérêt de la vitamine C, notamment au niveau de la performance physique.  Elle permettrait d’augmenter l’apport en oxygène lors des efforts, ce qui augmenterait les conditions physiques générales, de même que la force. 

Après des propriétés intéressantes autour de la beauté de l’intelligence, voici que la vitamine C s’occupe également de votre performance physique…C’est ce qu’on pourrait appeler une vitamine C…ompétitive…Elle mérite vraiment une médaille de super C-hampionne !)

Elle augmenterait l’assimilation du fer et du calcium

La vitamine C améliore l’absorption du fer, indispensable pour la production d’hémoglobine et la régulation de fonctions cérébrales et musculaires. Cela permettrait d’éviter l’anémie ainsi que la fatigue. 

Pour une santé de fer…

Les études montrent également que la vitamine C améliore l’absorption intestinale du calcium, un élément essentiel pour développer et maintenir la bonne santé des os et la régulation de la fréquence cardiaque. Chez l’adulte, avec une prise de vitamine C d’au moins 200 mg par jour, combinée à une prise quotidienne de fer de 30 mg, on observerait une augmentation de l’absorption du fer. 

La vitamine C augmente l'absorption du fer

La vitamine C améliore l’assimilation du fer, surtout celui qui est non hémique.

Le fer non hémique est celui contenu dans les produits d’origine végétale, comme les légumineuses et les produits céréaliers.

La vitamine C se retrouve dans plusieurs fruits et légumes frais. Ajouter donc des fruits et légumes aux repas et collations pour améliorer l’absorption du fer et bénéficier de leurs nombreuses propriétés.

Elle préviendrait les troubles cardiovasculaires

Les études montrent aussi qu’une alimentation riche en vitamine C (fruits et légumes) est associée à une réduction du risque de troubles cardiovasculaires. Cet effet est notamment attribué à aux anti-oxydants contenus dans ces aliments. En plus de son action contre le stress oxydatif, la vitamine C semble protéger de l’ athérosclérose. 

Pas mal non ? 

En 2004 une étude a montré que la supplémentation en vitamine C pouvait réduire de 25 % le risque de troubles coronariens, mais seulement pour des doses supérieures à 700 mg par jour, prises pendant au moins 10 ans. 

Un programme plutôt difficile à tenir dans la vie de tous les jours. A ce jour, les scientifiques hésitent encore à recommander l’usage des suppléments pour prévenir les maladies coronariennes mais encouragent la consommation de fruits et légumes riches en vitamine C. C’est déjà un bon début ! 

Je veux rester en forme toute l'année
Les meilleurs ingrédients de santé naturels pour avoir du peps au quotidien, à chaque saison, grâce à votre calendrier saisonnier énergie (en bonus : les 3 meilleures recettes de smoothies anti coup de mou, étudiées pour apporter la meilleure association de phytonutriments)
  • Je reçois mon calendrier énergie et ma newsletter (désinscription à tout moment)

Gélules de vitamine C apportant des bénéfices santé

Ce nutriment vital est donc un des piliers pour votre santé et votre bien-être. Toutes ces vertus n’ont pas été listées…

Et en version ingrédient de santé naturel, comment s’y retrouve-t-on ?

Les différents produits sur le marché

Vous les attendiez avec impatience… Vous y êtes.

Bon, alors, quelles sont les meilleures formes de vitamines C ? 

Je vous explique tout !

Différentes formes de compléments alimentaires contenant de la vitamine C existent sur le marché. Il est parfois difficile de s’y retrouver pour consommer le produit qui nous correspond le mieux ! 

Avant de vous fatiguer sur internet et de commencer un marathon en pharmacies, voici toutes les explications qu’il vous faut afin de choisir votre vitamine en toute tranquillité !

La vitamine C naturelle

On la retrouve dans certains fruits et légumes frais, sous forme d’acide ascorbique. Sur le marché des compléments alimentaires, ce sont des fruits très concentrés qui sont utilisés, dont les plus connus sont : 

– L’acérola 

– Ou d’autres baies comme le cynorrhodon, l’argousier, l’amla ou la camu-camu), 

Ils sont généralement proposés en comprimés, en gélules ou en poudre. 

Les + : 
 
Ce sont des produits 100% naturels car les ingrédients contiennent des bioflavonoïdes qui améliorent l’assimilation de la vitamine C. Intéressant pour les puristes ! 
 
Les – : 
 
C’est plutôt acide ! Donc il ne faut pas consommer des doses excessives ! Et attention à la vitamine C de synthèse qui peut se glisser dans les formules de certains fabricants, parmi les extraits de fruits naturels, c’est fréquent ! De la même façon, attention aux excipients et au sucre.

La vitamine C bio

Acérola, petite cerise acidulée riche en vitamine C

Tout d’abord, une vitamine bio, c’est obligatoirement une vitamine d’origine naturelle. Il faudra nécessairement un logo bio européen ou français sur le produit. Pour aller plus loin, certains puristes cherchent également des ingrédients Demeter ou Vegan, qui sont vendus en magasins bio la plupart du temps. C’est la nouvelle tendance, à la mode ou non 🌿

Pour les extraits de fruits (acérola, camu-camu, etc.) privilégiez si possible la version bio pour éviter une grande quantité de pesticides de stockage.

La vitamine C de forme naturelle ou bio-identique

C’est une vitamine C de synthèse, identique à la forme naturelle. 

L’acide L-ascorbique est issue de diverses transformations qui utilisent pourtant la chimie. Pour que le produit soit de qualité, il faut du 100% acide ascorbique, c’est-à-dire du 100% pur. Et cela doit être de l’acide L-ascorbique, sans traces de solvants également ! 

Les + : 

La vitamine C bio-identique a le même effet que la vitamine C naturelle issue de fruits, à coût avantageux et qui peut être prise à fortes doses, contrairement à la vitamine C naturelle. 

Les – : 

Il faut faire attention cependant aux petits désagréments digestifs que l’on peut parfois observer. Pour améliorer son assimilation, vérifiez la présence de bioflavonoïdes dans le produit ou mangez un fruit riche en ce phyto-nutriments (comme des agrumes) juste après la consommation de cette forme de votre vitamine C.

La vitamine C sous forme d’ascorbate de calcium

Il s’agit d’une forme déjà liée : l’acide ascorbique est tout simplement lié chimiquement à du calcium. 

Les + : 

C’est une forme non acide, qui ne cause pas de problèmes digestifs et qui permet d’apporter du calcium. 

Les – : 

Ce n’est pas une forme naturelle. Et oui ! Concernant son assimilation, elle reste dans la moyenne.

La vitamine C liposomale, la forme high-tech !

Lire la vidéo sur Vitamine C liposomale Interview Nutrastream avec un galéniste

Anne-Marie - pharmacienne "la forme liposomale améliorerait l'absorption de la vitamine C"

Cette forme permet d’améliorer l’assimilation de la vitamine C en relevant le défi de la rendre soluble à l’intérieur des graisses (car classiquement, la vitamine C est seulement hydrosoluble (qui se dissout dans l’eau)). 

Cette technique innovante est brevetée car elle permettrait de mieux protéger les actifs. En effet, ces derniers se retrouvent « encapsulés » à l’intérieur du liposome (composés de lipides). 

Pourquoi utiliser cette forme ? 

Car le processus digestif peut être très agressif pour certains actifs utilisés en santé naturelle. L’idée étant d’avoir une vitamine C biodisponible et non altérée au niveau de l’intestin. Cela permettra une meilleure assimilation et donc une meilleure efficacité de l’actif au niveau l’organisme.  

Pour ne pas vous casser la tête, choisissez cette forme si vous souhaitez consommer de fortes quantités (supérieure à 300 mg) et que vous ne souhaitez la prendre en une seule fois.

Les + : 

C’est une des formes les mieux assimilées par les cellules, et donc une des plus efficaces. Elle cause très peu d’effets secondaires : 

– Pas d’acidité car la graisse protège les muqueuses digestives, 

– Ni de désordres digestifs car elle est très bien assimilée. 

Les – : 

Son prix fort, à la hauteur de la technologie utilisée et de son efficacité.

Pour finir sur les formes...

Retenons que la vitamine C synthétique est parfaitement identique à la vitamine C naturelle. Cependant, dans la vitamine C naturelle, il y a des flavonoïdes qui la rendent plus biodisponible. D’où encore une fois l’importance de privilégier une alimentation de qualité en tout premier lieu !

Voici une sélection des meilleures formes de vitamine C :

– Fruits bio (acérola, argousier, camu-camu, etc.)

– Ester-C®

– Quali®-C

– Palmitate d’ascorbyle

– Acide L-ascorbique (avec des bioflavonoïdes)

– Certaines vitamines C liposomales (attention, elles ne sont pas toute équivalentes ; Il existe des fausses liposomales !).

Je veux rester en forme toute l'année
Les meilleurs ingrédients de santé naturels pour avoir du peps au quotidien, à chaque saison, grâce à votre calendrier saisonnier énergie (en bonus : les 3 meilleures recettes de smoothies anti coup de mou, étudiées pour apporter la meilleure association de phytonutriments)
  • Je reçois mon calendrier énergie et ma newsletter (désinscription à tout moment)

Dosages et posologies conseillés pour une utilisation optimale

Quand et comment utiliser la vitamine C ?

Votre médecin peut vous prescrire une analyse de sang afin de mesurer votre niveau en vitamine C. L’idée est d’identifier une éventuelle carence, et notamment si vous présentez certains symptômes bien particuliers. Mais il ne le fera pas en pratique courante.

Pourquoi ?  

Parce que la carence qui induit un scorbut est exceptionnelle de nos jours. Chez les personnes alcooliques par exemple, elle n’apparaît qu’en cas de dénutrition sévère. Les valeurs normales de vitamine C dans le sang sont généralement comprises entre 5-17 mg/l.

La déficience en vitamine C est en revanche fréquente…

En effet, la vitamine C n’est pas stockée dans l’organisme et rapidement éliminée dans les urines. Cela se traduit par de la fatigue, une perte d’appétit et un amaigrissement.

D’ailleurs, j’espère que vous n’êtes pas trop fatigué(e) en lisant cet article ! Sinon un petit coup de vitamine C et ça repart, hein !

Voyons voir dans le cas d’une déficience, la façon dont il est possible de se supplémenter. 

Nous parlons souvent d’un « programme vitaminique » particulièrement conseillé durant l’hiver. Mais notre corps a des besoins constants en vitamine C. Il serait intéressant d’en apporter tout au long de l’année. Alors on pourrait se demander pourquoi restreindre une supplémentation si intéressante ? Si en théorie une bonne alimentation permet d’apporter assez de vitamine C, il est parfois nécessaire d’effectuer un programme vitaminique ! Dans l’idéal, il faudrait même utiliser un produit multivitaminé toute l’année. 

Il n’y a donc pas de date limite, de durée ou de programme type pour consommer des vitamines et minéraux

Il n’y a pas de règles quant au meilleur moment de prise, mais il peut être plus simple de prendre ses suppléments dans le cadre d’une routine matinale. Prendre sa vitamine C au petit-déjeuner est une option très populaire. En plus, dans l’esprit collectif, la vitamine C est souvent associée comme étant la vitamine du « tonus », à prendre le matin et non le soir, alors que vous pouvez la prendre le soir !

Elle s’utilise généralement sur un programme d’un mois. On ne commencera à ressentir ses effets bénéfiques qu’au bout de 15 jours à 3 semaines. Ce temps est généralement nécessaire pour commencer à retrouver un meilleur équilibre nutritionnel et, par conséquent, un meilleur état de forme.

Pour améliorer l’assimilation de l’acide ascorbique

Il est important de les prendre juste avant ou au cours du repas. Ainsi les nutriments apportés naturellement par l’alimentation vont favoriser l’absorption des suppléments vitaminiques et les compléter. Cependant, prendre de la Vitamine C à jeun en grosse quantité peut causer des problèmes digestifs. Donc attention !  

Si c’est votre cas, essayez de la prendre 2 à 3 fois par jour pendant un repas en fonction de la dose (pas plus de 1g dans une journée). Mais on le répète encore une fois, aussi complète soit-elle, une supplémentation ne remplacera jamais un vrai repas équilibré. Une alimentation équilibrée vous permettra donc d’optimiser les effets de votre vitamine C.

Un excès de vitamine C est-il synonyme de danger ?

L’apport maximal recommandé en vitamine C est fixé à 1 000 mg en plus de l’apport conseillé théorique. 

Par exemple, cela donnerait 1 110 mg par jour pour un adulte non-fumeur et non sportif. Au-delà de cette dose, la vitamine C peut favoriser la formation de calculs rénaux à partir d’oxalates, l’hémochromatose ou encore la survenue de troubles digestifs, relativement, bénins comme les diarrhées, les crampes d’estomac, etc.). 

Aux posologies recommandées, il n’existe aucune contre-indication à la prise de vitamine C. C’est un autre point fort de cette super vitamine ! 

La vitamine C : à prendre seule ou en association ?

Pour anticiper un coup de fatigue, vous pouvez faire un programme contenant des oméga-3, du magnésium, du sélénium, du zinc, et même d’autres vitamines du groupe B (BI, B2, B3, B5, B6, B9) en plus de la vitamine C.

Dans ce cas, trois programmes de deux à trois mois par an sont intéressants à faire et doivent s’inscrire dans une perspective d’alimentation saine.

Ou pensez à un bon multivitamines et minéraux tout au long de l’année, la base des produits de santé naturels ! A condition qu’il soit bien formulé 😉

Vous n’avez plus qu’à croquer dans cette vitamine C et vous laisser emporter par son énergie ✨ !

Conclusion

Le marché des compléments alimentaires compte une star depuis plus de quarante ans : la vitamine C, qui nous promet forme, énergie et bonne mine ! Vous connaissez maintenant les signes d’un manque de vitamine C sur l’organisme. Chercher la supplémentation et le programme adapté à vos besoins est un devenu un jeu d’enfants pour vous !  Comme vous l’avez compris, ce que vous mettrez dans votre assiette est également primordial pour être en bonne santé. 

Alors n’hésitez plus ! Variez les goûts et les couleurs ! Il y a de quoi vous rendre fou de vitamine C rien qu’en mangeant… 

Maintenant que vous êtes devenu(e) incollable sur la vitamine C, êtes-vous enfin prêt pour faire le Vendée Globe ? En oubliant pas d’emmener des fruits et légumes et votre complément alimentaire favori bien évidemment !  

Je veux rester en forme toute l'année
Les meilleurs ingrédients de santé naturels pour avoir du peps au quotidien, à chaque saison, grâce à votre calendrier saisonnier énergie (en bonus : les 3 meilleures recettes de smoothies anti coup de mou, étudiées pour apporter la meilleure association de phytonutriments)
  • Je reçois mon calendrier énergie et ma newsletter (désinscription à tout moment)

Agrumes et acide ascorbique sous forme de comprimé sont des solutions pour profiter des bienfaits de la vitamine C
Sources bibliographiques – Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Thésaurus des interactions médicamenteuses. Sept 2016. – A. Martin et al. Apports nutritionnels conseillés pour la population française. Ed Lavoisier, Tec & Doc. 2001. – B. Frei & al. Authors’ perspective: What is the optimum intake of vitamin C in humans? Crit Rev Food Sci Nutr. 2012; 52 (9): 815-29. – Anses. Actualisation des repères du PNNS: révision des repères de consommations alimentaires. Novembre 2016 – RM. Douglas; al. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane Database Syst Rev. 2007; (3): CD000980. – Z.Ye al. Antioxidant vitamins intake and the risk of coronary heart disease: meta-analysis of cohort studies. Eur J Cardiovasc Prev Rehabil. 2008; 15: 26-34. – RA. Jacob; al. Vitamin C function and status in chronic disease. Nutr Clin Care. 2002; 5: 66-74. – B. Campillo. Les problèmes nutritionnels chez l’alcoolique chronique. CND. 2000 ;35 (2) : 93-98.P. Shekelle; al. Effect of supplemental antioxidants vitamin C, vitamin E, and coenzyme Q10 for the prevention and treatment of cardiovascular disease. Evidence Report/Technology Assessment No. 83 AHRQ Publication No. 03-E043. Rockville, MD: Agency for Healthcare Research and Quality, 2003. – Y. Li; al. New developments and novel therapeutic perspectives for vitamin C. J Nutr. 2007; 137: 2171-84 – H. Hemila; al. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane.Database.Syst.Rev. 2013 ;1: CD000980. – F.E. Harrison. A critical review of vitamin C for the prevention of age-related cognitive decline and Alzheimer’s disease. J Alzheimers.Dis. 2012; 29 (4): 711-726. – BJ. Willcox; al. Antioxidants in cardiovascular health and disease: key lessons from epidemiologic studies. Am J Cardiol. 2008; 101: 75D-86D. – AC. Carr & al. Toward a new recommended dietary allowance for vitamin C based on antioxidant and health effects in humans. Am J Clin Nutr. 1999; 69: 1086-107 – P. Knekt; al. Antioxidant vitamins and coronary heart disease risk: a pooled analysis of 9 cohorts. Am J Clin Nutr. 2004; 80: 1508-20. – S. Hercberg; al. The SU.VI.MAX Study: a randomized, placebo-controlled trial of the health effects of antioxidant vitamins and minerals. Arch Intern Med. 2004; 164: 2335-42 – I. Coulte; al. Effect of the supplemental use of antioxidants vitamin C, vitamin E, and coenzyme Q10 for the prevention and treatment of cancer. Evidence Report/Technology Assessment Number 75. AHRQ Publication No. 04-E003. Rockville, MD: Agency for Healthcare Research and Quality, 2003.

Votre média intéractif sur les
ingrédients de santé naturels

Nutrastream ne peut, en aucun cas, être substitué à l’avis ainsi qu’au diagnostic d’un médecin. En visitant ce site, vous reconnaissez avoir accepté nos conditions d’utilisations. Si ce n’est pas le cas, vous ne pouvez pas utiliser ce site.
Prenez en main votre santé !

Rejoignez la communauté et recevez nos nouveautés tous les 15 jours par email

Prenez en main votre santé

Rejoignez la communauté et recevez nos nouveautés tous les 15 jours par email