Le stress : comprendre
pour mieux le combattre

Pas de fatalité face aux stress ! Découvrez vite la solution adaptée à vos besoins : Nutrastream
a convié un invité de choix pour vous aider à le combattre
Vous vous énervez facilement, perdez votre sang froid ou votre corps
est tendu ?

Et si c’était le stress ?

Perte de patience, manque d’objectivité, fatigue, problème de sommeil, inconfort digestif, angoisse… Le stress s’avère désastreux pour votre santé !

Pourtant, le stress est inscrit en chacun de nous et nous sert à nous défendre en cas de situation jugée difficile.

Vous devez donc comprendre cet état physiologique pour trouver la solution naturelle adaptée à vos besoins afin de vous réconcilier avec vous-même (et avec les autres).

Diminuer son anxiété se révèle moins compliqué qu’il n’y paraît. Vous avez tendance à chercher sur internet ou demander autour de vous comment faire

Pourquoi ne pas demander à un expert anti-stress ?

Justement.

Coach Zen est là pour vous, elle va vous guider et vous aider à mieux comprendre votre stress et ainsi mieux vous préserver. Traversons ensemble cette promenade relaxante et suivons ses puissants conseils 🤗.

Suivez Coach Zen, la relaxation, elle en connaît un rayon. Mais d'abord, il faut comprendre les subtilités du stress

Le stress, qu'est-ce que c'est ?

Nous avons tous été confronté au stress, à plusieurs reprises.

Le stress déclenche une réponse biologique très particulière dans votre corps.

Lorsque vous percevez un défi majeur ou une menace, votre organisme sécrète de nombreuses substances, dont des hormones.

Cette réponse biologique s’apparente à un comportement pour fuir ou combattre le facteur à l’origine du stress.

Normalement, après cette réponse face à ces facteurs, votre organisme doit se détendre.

Est-ce le cas pour nous tous ?

Eh bien non ! Pour beaucoup, un stress fort et constant ralentit cette relaxation et peut avoir des effets négatifs sur votre santé à moyen et long termes.

La face caché du stress et de ses origines

C’est l’endocrinologue (médecin étudiant les hormones) Hans Selye qui fait entrer le stress parmi les maladies du monde moderne

En 1936, il publie « le stress de la vie », dans lequel il décrit le stress comme un syndrome général d’adaptation ou ensemble des modifications permettant au corps de supporter les conséquences physiopathologiques d’un traumatisme naturel ou opératoire.

Le stress est un état qui déséquilibre votre organisme et est perçu comme menaçant.

La réaction au stress résulte de l’ensemble des réponses de votre corps qui doit s’adapter aux changements, exigences, contraintes ou menaces de votre environnement. Cette réaction se compose de 3 phases.

Ces phases sont consécutives et progressives :

🚨 au cours de la phase d’alarme, vos sens vous communiquent des informations jugées agressives. Votre corps fonctionne comme un détecteur d’alarme.

💥 pendant la phase de réaction ou de résistance, votre corps mobilise vos réserves pour répondre à la menace. Il s’adapte. Cela devrait en principe se poursuivre jusqu’à ce que la situation stressante soit terminée. Malheureusement, la faculté d’adaptation est limitée et très différente d’un individu à un autre ;

vient alors la phase d’épuisement où votre organisme a atteint ses limites de résistance, aboutissant à des inconforts, comme la fatigue, voir d’autres symptômes.

Les causes d'un stress

Les facteurs de risque du stress comprennent :

  • Dans l’environnement professionnel : avoir peu d’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, travailler de longues heures ou avoir un travail que vous détestez, la surcharge de travail, les conflits, les relations interpersonnelles, la conciliation travail/famille, le manque de reconnaissance, l’environnement physique. On parle de stress au travail.
  • Dans la vie quotidienne : des problèmes de santé, d’argent, de couple, de gardes d’enfants, des événements perturbateurs à répétition, vivre une catastrophe naturelle ou d’origine humaine, etc.

Quelle qu’en soit l’origine du stress, son effet sur le corps peut être grave s’il n’est pas géré.

Le stress est dit « normal » lorsqu’il vous permet de vous adapter aux changements.

Il se révèle positif lorsqu’il offre une performance optimale en mobilisant les ressources personnelles de votre corps.

Le stress est négatif lorsqu’il devient handicapant et destructeur pour votre santé. C’est un stress normal qui devient fréquent et dépasse le seuil de tolérance.

Mais saviez-vous qu’il existe plusieurs types de stress ?

Le stress n’est pas le compagnon idéal...
il l’est quand il vous aide ponctuellement face à certaines situations. Mais s’il s’installe durablement, il devient votre ennemi

3 types de stress

Voici un aperçu des différents types de stress afin de les reconnaître pour mieux agir.

Les plus fréquents :
• le stress aigu ;
• le stress aigu épisodique ;
• le stress chronique.

Stress aigu

Le stress aigu touche tout le monde. Il désigne la réaction immédiate du corps à une situation nouvelle et difficile.

Un stress aigu provient aussi parfois de quelque chose que vous appréciez réellement. C’est par exemple la sensation que j’ai éprouvée lorsque j’ai testé une nouvelle attraction (un ascenseur hanté qui tombe de haut) : un peu effrayante, mais sensationnelle.

Ces incidents de stress aigu ne vous font normalement aucun mal. Ils pourraient même être bons pour vous. Les situations stressantes permettent à votre corps et à votre cerveau de s’entraîner à développer la meilleure réponse aux futures situations stressantes.

Une fois le danger passé, les systèmes de votre corps devraient revenir à la normale.

Stress aigu épisodique

Le stress aigu épisodique se produit lorsque vous avez de fréquents épisodes de stress aigu.

Laissez-moi vous expliquer.

Cela peut arriver si vous êtes souvent anxieux et préoccupé par des choses dont vous redoutez qu’elles surviennent. Vous pourriez avoir l’impression que votre vie devient chaotique et que vous passez d’une situation stressante à une autre.

Certaines professions, comme pompiers ou métiers de la sécurité, peuvent également exposer à de fréquentes situations de stress élevé.

Un stress aigu devenu épisodique commence déjà à affecter votre santé physique et votre bien-être mental.

Stress chronique

Lorsque vous avez des niveaux de stress élevés sur une période prolongée, vous souffrez de stress chronique. Un stress à long terme, à l’instar de celui-ci, impacte négativement votre santé.

Cela peut contribuer à l’apparition :
• de l’anxiété
• de troubles du sommeil
• de maladies cardiovasculaires
• d’une baisse de moral, voir d’une dépression
• d’hypertension artérielle
• d’une faiblesse du système immunitaire
• d’inconforts digestifs
• de maux de tête

Que faut-il retenir ici ?

Je vous explique tout.

Le stress compte parmi les réactions de l’organisme confronté à un danger pour l’aider à y faire face. Si l’ampleur de l’événement stressant ne dépasse pas les capacités normales de réponses de votre organisme, vous n’en subirez pas de conséquences.

Toutefois, si les ressources de votre organisme sont insuffisantes pour faire face à la quantité de stress à gérer, de multiples problèmes peuvent apparaître.

Femme stressé au bureau pressant d'une main une ball anti-stress et tapant un email sur sa tabelle de l'autre main

Le bon stress, oui, mais avec modération

Je vais sans doute vous surprendre, mais le stress n’est pas nécessairement une mauvaise chose.

Cet état physiologique aidait nos ancêtres chasseurs-cueilleurs à survivre.

Des exemples plus modernes ?

Quand Sara, une de mes connaissances, me dit qu’elle a réussi à éviter un accident en identifiant un mauvais comportement sur l’autoroute et en réagissant rapidement, c’est grâce au stress.

Quand un ami me raconte qu’il a des délais un peu trop serrés au travail mais qu’il parvient à le gérer tout en fournissant un travail de qualité, c’est aussi en partie grâce au stress.

Enfin, je peux évoquer ma belle-sœur, souvent stressée. Si vous l’aviez vue lors de la préparation de son mariage… C’est une bonne forme de stress.

Le stress garde votre esprit alerte et attentif au milieu du chaos 🔥.

Et ce n’est pas tout.

Une personne peut trouver une situation moins stressante qu’une autre. Par exemple, je ne sais pas pour vous, mais la prise de parole en public ne me dérange pas. En revanche, je peux être stressé face à une deadline trop courte.

Bon, je vous vois venir. Vive le stress alors 🤨 ?

Evidemment non.

Le stress doit rester temporaire. Une fois le moment de « combat » ou de « fuite » passé, votre rythme cardiaque et votre respiration doivent ralentir et vos muscles se détendre. En peu de temps, votre corps doit retrouver son état normal sans aucun effet négatif durable.

Si le stress demeure sévère, fréquent et/ou perdure, il impacte négativement votre santé, physique et mentale.

Cette situation est malheureusement assez courante. Vous n’êtes pas seul, de nombreuses personnes se plaignent du stress, accompagné d’anxiété, d’insomnies, de nervosité et de digestion difficile.

Mathieu "les impacts sociétaux et médico-économiques du stress ont augmentés depuis la crise de la pandémie"

Le stress n’est pas forcement dangereux pour la santé.

Cette réaction physiologique, nous la possédons tous dans nos gènes, elle nous aide à faire face à une situation particulière pour fuir ou combattre une menace. Néanmoins, quand la réaction perdure, des changements biochimiques se passent en coulisse dans tout votre corps.

Le stress entraîne de nombreuses réactions dans votre corps qu’il faut comprendre pour mieux agir
Je veux être zen dès maintenant
En finir avec le stress rapidement. Je vous livre une dizaine de techniques prouvées, regroupées en 5 stratégies classées par rapidité d’action, pour lutter contre la nervosité en moins de 5 jours !
  • Je reçois mon guide anti-stress et ma newsletter (désinscription à tout moment)

La science scrute les effets du stress

L’anxiété entraîne une cascade de réactions

Le stress est une réaction biologique normale à une situation potentiellement dangereuse. Lorsque vous rencontrez un stress soudain, quelle qu’en soit sa cause, votre cerveau inonde votre corps de nombreuses substances, dont des hormones , à l’instar de l’adrénaline et du cortisol.

Conséquences ?

Ces substances libérées au cours d’une situation angoissante accélèrent les battements de votre cœur et envoient du sang vers les muscles et les organes importants pour réagir rapidement.

Cela apporte plus d’énergie et une conscience accrue afin de pouvoir vous concentrer sur la situation immédiate.

Vous voilà prêt à monter sur le ring et à anéantir votre ennemi 🥊

Vous voulez en savoir plus ?

Lorsqu’il perçoit un facteur de stress, qu’il soit psychologique ou physique, votre organisme génère des impulsions nerveuses qui stimulent l’hypothalamus (petite zone du cerveau).
Ce dernier alerte à son tour deux autres glandes cérébrales : l’hypophyse et les surrénales.

Cela augmente votre production d’adrénaline, hormone du « combat ou de la fuite ».

Votre rythme cardiaque s’accélère alors, vos systèmes respiratoire et digestif se relâchent, et vos pupilles se dilatent (telles les pupilles d’un chat prêt à bondir sur sa prochaine bêtise).

L'adrénaline ou hormone du combat ou de la fuite Nutrastream

Et ce n’est pas tout.

Tout d’abord, cette adrénaline couplée à la noradrénaline, respectivement sécrétées par la glande médullo-surrénale et les terminaisons nerveuses du système sympathique, apportent une réponse immédiate et variée. Elles mobilisent l’organisme pour fournir très rapidement au cerveau et aux muscles un maximum d’énergie.

En gros, imaginons un instant que nous vivions à l’époque des dinosaures. Vous êtes en train de siroter du lait de vison préhistorique. Quant, tout à coup, un tyrannosaure déboule de nul part.

Grâce à l’adrénaline et la noradrénaline, l’énergie à foison va inonder votre cerveau et vos muscles pour prendre la fuite le plus rapidement possible.

Après la sécrétion de ces deux hormones, tout s’emballe.

Allez, on s’accroche une seconde pour comprendre. Et ensuite, je vous explique tout.

C’est au tour de l’hypophyse et du cortex surrénalien d’intervenir. L’hypothalamus sécrète une hormone, le CRF (corticotrophin releasing factor) qui stimule l’hypophyse. Celle-ci libère dans le sang l’ACTH (adénocorticotrophine), indispensable à la sécrétion des corticostéroïdes (cortisone, cortisol…) par la corticosurrénale.

Et voilà donc le cortisol que je vous avais annoncé !

Le cortisol, surnommé l’hormone du stress, est connu pour avoir une action hyperglycémiante. Cela veut dire que votre corps va mobiliser ses réserves de sucres pour vous apporter un maximum d’énergie. C’est aussi la raison pour laquelle vous grignotez plus (moi aussi, je l’avoue) lors de périodes stressantes…

Cortisol, hormone du stress Nutrastream

A doses élevées, ce cortisol stimule aussi le catabolisme protéique (la formation des acides aminés). Imaginez les protéines comme un collier de perles, les acides aminés sont les perles. Le corps va avoir besoin de ces perles pour apporter, entre autres, de l’énergie, solution d’urgence néfaste pour le fonctionnement de votre corps.

Cela explique pourquoi il vaut mieux avoir une alimentation riche en protéines, sinon le corps dégrade les muscles pour apporter ces acides aminés.

Lorsque le stress se prolonge, des quantités importantes de cortisol sont sécrétées et peuvent entraîner des lésions du système limbique (encore une zone du cerveau) impliqué dans l’émotion ainsi qu’une baisse des défenses immunitaires. En outre, le CRF libérée par l’hypothalamus favorise la sécrétion de béta endorphine, une parente de la morphine qui combat la douleur. Cette substance va masquer temporairement les conséquences négatives du stress…

Je vous l’accorde, cela commence à faire beaucoup, je vais donc m’arrêter là.

J’en suis presque tendu rien que d’en parler 😅.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est que lorsque la nervosité prend le pouvoir de votre organisme, se relaxer convenablement devient irréalisable. Cela conduit à l’apparition de différents problèmes.

À moyen et long termes, il s’agit de problèmes de santé.

A titre d’illustration, les hormones du stress exercent de profondes perturbations sur le système immunitaire. Il est donc particulièrement important de parvenir à gérer son stress et à contrer ses conséquences.

Je veux être zen dès maintenant
En finir avec le stress rapidement. Je vous livre une dizaine de techniques prouvées, regroupées en 5 stratégies classées par rapidité d’action, pour lutter contre la nervosité en moins de 5 jours !
  • Je reçois mon guide anti-stress et ma newsletter (désinscription à tout moment)

Comment votre corps exprime le stress

Cela vous est-il déjà arrivé d’aller chercher quelque chose dans une pièce et, arrivé sur place, ne plus vous souvenir de ce que vous veniez chercher ?

C’est un trouble de la mémoire immédiate et de la concentration, un des signes du stress.

Autre impact : le stress va libérer dans votre corps des radicaux libres, entraînant un stress oxydatif délétère pour votre corps.

Ce n’est pas les seules conséquence du stress.

Différents types de symptômes et de signes du stress sont décrits dans la littérature scientifique.

👉 Tout d’abord, on retrouve les symptômes physiques :

• Troubles du sommeil
• Fatigue
• Tension musculaire
• Problème digestif
• Vertige
• Troubles de l’appétit
• Maux de tête
• Vertige
• Souffle court

👉 Ensuite, les symptômes émotionnels et mentaux :

• Agitation
• Irritation
• Indécision
• Inquiétude
• Absence de joie
• Mélancolie
• Baisse de libido
• Difficultés à se concentrer
• Faible estime de soi

👉 Et, enfin, les symptômes comportementaux :

• Perception négative de la réalité
• Désorganisation
• Relations sociales plus difficiles
• Absentéisme
• Tendance à s’isoler
• Abus de télévision
• Consommation accrue de tabac, de caféine, de sucre, de chocolat, d’alcool ou de drogue
• Manger trop ou pas assez
• Évitement des situations exigeante

Stress et prise (ou perte) de poids

Certaines personnes réagissent au stress en mangeant (c’est mon cas, je pense encore au pot de glace succulente de 500 ml englouti la dernière fois).

Très souvent, dans ce cas, vous consommez plus de calories que nécessaire, tout en ne choisissant pas les aliments les plus sains. Cela entraîne une rapide prise de poids et d’autres inconforts physiologiques.
Parfois, le stress peut faire perdre du poids, encore une fois, c’est une histoire d’hormones.

La France est un des pays où l’on consomme le plus d’anxiolytique. Pourquoi attendre pour gérer le stress progressivement ?

Découvrez vite les meilleurs secrets pour stopper le cercle vicieux du stress et reprendre le contrôle

Les solutions naturelles anti-stress

Laissez-vous porter par Coach Zen

Ahhh, les voici enfin !

Je pense que vous l’avez compris : la vie étant ce qu’elle est, il n’est pas possible d’éliminer complètement le stress. Mais vous pouvez apprendre à l’éviter quand c’est possible et à le gérer quand c’est inévitable.

Afin de gérer votre stress, vous devez d’abord identifier les déclencheurs qui vous causent du stress. Déterminez lesquels peuvent être évités. La première chose à faire : agir sur les sources de stress et déjouer les situations stressantes.
Bon, ok, c’est un conseil qui agace un peu.

Mais je dois partir de la base. Entre nous, je suis d’accord avec vous : facile à dire ! On l’a tous en tête, et on fait de notre mieux.

Sans baguette magique, difficile d’agir sur les sources du stress (abracadabra ✨, et mon boss disparaitra ou encore, abracadabra, et l’argent pleuvra…)

Je m’égare.

Des solutions naturelles pour être moins tendu, il en existe !

Ce sont des moyens pour faire face à ces facteurs de stress négatifs qui ne peuvent être évités.

Et pas de blabla impossible à mettre en place ou non prouvée, pas de ça ici ! Cela doit se faire graduellement pour miser à la fois sur le court, moyen et long termes.

Mettre en place une simple routine détente

Ecoutons attentivement les commandements de poids de Coach Zen pour commencer à se relaxer.

Du sport tu feras

L’activité physique : véritable rituel à mettre en place. Faire du sport régulièrement agit sur le stress.

Il évacue les tensions et canalise l’énergie.

D’une part, certaines hormones (encore elles, mais pas les mêmes !), comme celles du bien-être, sont libérées durant l’activité physique, diminuant l’anxiété et améliorant la qualité du sommeil.

D’autre part, le sport diminue le stress perçu et vous permet de lui apporter une meilleure réponse.

Enfin, cela limite les conséquences du stress, notamment sur le plan cardiovasculaire.

Pour cela, 30 minutes par jour et 5 fois par semaine suffisent pour une expérience 100% relâchement.

A vous le sport, en extérieur ou à domicile, la marche rapide en forêt, le yoga ou autres sports aquatiques.

7 à 9h tu dormiras

Pas de secret, pour que votre organisme fonctionne au mieux, il faut le recharger, et cela se passe du côté de votre sommeil.

Bien dormir permet d’améliorer certaines fonctions mentales, comme la concentration, de réparer vos muscles et de vous permettre d’être moins nerveux.

Connecté socialement avec les autres tu seras

Rester socialement connecté afin de pouvoir obtenir et apporter un soutien est très important pour l’anxiété.

Des études ont montré l’effet de la socialisation sur la sécrétion d’hormones, dont l’oxytocine, pour mieux combattre le stress. En outre, le fait de ne pas se sentir seul vous rend plus fort face aux angoisses. Cela vous permet de ne pas la réprimer.

Pour cela, Maintenez les liens avec vos amis et votre famille fait beaucoup de bien.

Les excitants comme le tabac et le café tu supprimeras

Lorsqu’il s’agit de lutter contre l’anxiété, le café du matin n’est pas votre ami.

Limitez la consommation de caféine au minimum. Elle peut augmenter les symptômes de l’anxiété et le rythme cardiaque.

Sans compter le lien entre caféine et cortisol.

Stress et caféine : un lien fort

Le café stimule les glandes surrénales, stimulant la production d’adrénaline et donc la réponse du corps au combat ou à la fuite, sans moyen de relâchement.

Cela ne s’arrête pas là.

La production de cortisol, hormone du stress, est naturellement importante le matin, afin de vous aider à vous lever et apporter de l’énergie.

La consommation de café entraîne une augmentation artificielle élevée de cortisol, même en l’absence de stress physique ou mental.

Ces phénomènes entraînent une envie de manger ou encore un épuisement de votre organisme.

Du temps pour toi tu prendras

Se faire plaisir, savoir prendre du temps pour soi au quotidien, est vital pour votre équilibre.

Par exemple, écouter de la musique calme a un effet positif sur le cerveau et le corps, participe à diminuer la pression artérielle et réduire le cortisol, l’hormone du stress.

Si le classique n’est vraiment pas votre truc, tentez d’écouter les sons liés à la nature, l’océan ou le chant des oiseaux. Cela peut sembler démodé, mais la science a démontré leurs effets sur le relâchement des tensions.

Au delà de la sécrétion de nombreuses hormones liées au bonheur et au plaisir, prendre du temps pour soi permet de mieux confronter le stress et y faire face plus facilement.

Une alimentation anti-stress tu adopteras

Au delà du principe de l’alimentation variée et équilibrée que l’on connaît, une alimentation riche en substances anti-angoisse peut vous aider à lutter contre le stress.

Je pense par exemple à un encas à base d’oléagineux : noix, amandes et autres noisettes. Ils apportent, entre autres, magnésium, potassium et vitamines B.

En quoi c’est intéressant ?

Je vais tout vous dire.

Le stress grignote vos réserves de magnésium et de vitamines B. Ces aliments vont donc remplir vos réserves, pour gérer le stress en toute tranquillité.

Quant au potassium, il va directement contribuer à une fonction cardiaque saine et à une bonne fonction nerveuse.

Des aliments qui ciblent votre nervosité pour la combattre, vous en connaissez. Il suffit de les débusquer.

Certains ingrédients de santé naturels peuvent vous accompagner pour retrouver votre zen attitude.

Je veux être zen dès maintenant
En finir avec le stress rapidement. Je vous livre une dizaine de techniques prouvées, regroupées en 5 stratégies classées par rapidité d’action, pour lutter contre la nervosité en moins de 5 jours !
  • Je reçois mon guide anti-stress et ma newsletter (désinscription à tout moment)

Les ingrédients de santé naturels, les véritables stars

pot contenant des gélules de plantes anti-stress

Ils comptent parmi les meilleures solutions.

Certains sont, certes, présents dans l’alimentation, mais je vous parle ici de haute concentration. D’autres ne sont présents que dans des produits de santé naturels, je pense notamment à l’aubépine (bon courage pour faire une tarte aubépine citron vert).

La plupart d’entre vous savent que de nombreux actifs de santé naturels existent pour lutter contre le stress et équilibrer le système nerveux.

Et vous avez raison.

Plusieurs catégories d’ingrédients de santé naturels participent à gérer le stress et l’anxiété, qu’il s’agisse de nutriments, de plantes ou autres substances à but physiologique.

Parmi ce gigantesque choix d’actifs qui s’offrent à vous pour relâcher les tensions, de magnifiques pépites doivent retenir votre attention.

Certains s’avèrent de puissants alliés pour votre repos. Ils ont fait leur preuve (études cliniques, retour d’expérience, fameux remèdes de grand-mère, etc.).

Bref, des ingrédients de santé naturels testés et approuvés !

Un record dans la recherche ultime de la relaxation et de la détente.

Franchement, prendre des produits naturels pour attendre 3 mois avant que ça commence à peine à fonctionner...
Au contraire. De nombreux actifs de santé naturels agissent graduellement pour combattre le stress
Je veux bien essayer les plantes, mais comment choisir ?
Des astuces simples permettent d'identifier les meilleurs extraits de plantes 🌿, afin de maximiser leur efficacité. Le moment de la prise est aussi essentiel

C’est là qu’il faut être attentif.

Comment reconnaître les bons actifs pour la détente ? Lequel permet de lutter contre le stress et apporte une relaxation pour préparer au sommeil ? Et ceux qui permettent de gérer l’anxiété rapidement, tout en s’adaptant à votre besoin de retrouver de l’énergie ?

Il arrive que vous soyez (à juste titre) perdu.

Ajoutez votre titre ici

Ne faites pas d’erreur !

Certaines plantes permettent de se relaxer la journée, quand d’autres apportent du tonus (à ne pas prendre le soir donc, si en cas de problèmes de sommeil).

D’autres ingrédients de santé naturels sont mis de côté, pourtant, ils agissent favorablement pour l’équilibre nerveux, à l’instar de la vitamine C, surtout prise le matin.

Au delà du moment de la prise, la qualité doit aussi être scrutée à la loupe grossissante afin d’éviter les actifs de santé naturels sous-dosés. Et je vous assure, il y en a, et dans tous les circuits de distribution qui s’offrent à vous : boutiques bio, pharmacies, en passant par la grande distribution ou encore Internet.

Sachez débusquez ces mauvais élèves pour le plus grand bonheur de votre équilibre nerveux.

Un exemple ? La rhodiola.

Une des meilleures plantes anti-stress. Vous en avez peut-être entendu parler. Pourtant, certains restent dubitatifs, d’autres ont testé et ont été déçus.

Cela va vous surprendre, mais vous avez raison d’être partagés.

Attendez, je vais tout vous dire.

J’ai pris 12 produits, au hasard, dans tous les circuits de distribution cités plus haut.

Résultat stupéfiant : seulement 3 semblent bien dosés. Mais même parmi ces 3 produits, 1 ne donne aucune précision sur le moment de la prise. Pire, un autre recommande même de prendre la plante le soir. 

Catastrophique !

J’ai rassemblé cela en 5 catégories.

✖ 1 – les cancres : le produit ne contient pas grand chose, tout simplement.

✖ 2 – les mauvais élèves : le produit indique 300 mg de poudre de plantes. Ce n’est clairement pas assez…

✖ 3- les “je fais croire que je suis un bon élève” : les pires pour moi. Au moins, les précédents assument. Je vous explique.

Je découvre une information sur l’emballage de type “200 mg d’extrait de plantes” (pas “poudre”, notez le terme “extrait”). 

Aucune information sur le fait que cela soit titré (ou standardisé – information permettant d’avoir un extrait de qualité constante – pas de panique, je reviens sur ce terme juste après), ni sur l’équivalent en poudre de plantes.

En gros, c’est comme de la grenadine : on ne sait pas quelle quantité de plantes a servi à obtenir l’extrait…

Pour un des produits, bio et vendu en pharmacie, j’ai même demandé à la pharmacienne la quantité exacte de plantes, elle a pris mon numéro de téléphone, pour appeler le fabricant et me communiquer l’information.

Évidemment, personne ne m’a rappelé, vous vous en doutez. De toute façon, je savais qui était derrière ce produit…

Normal d’avoir des déçus à la suite de l’utilisation de ce type de produits, vous ne croyez pas ?

😐 4 – les challengers : ils sont presque bons, mais j’ai pu observer un produit avec l’indication suivante : une prise le matin et une prise le soir. Bof, pour une plante anti-stress qui peut apporter de l’énergie… Bonjour (ou plutôt bonsoir) aux potentielles insomnies…

✔ 5 – les bons élèves, proposant un extrait, issu de la racine d’une part, et aussi titré en rosavine et salidroside, avec le bon pourcentage, ouf !

Plante titrée ou standardisée ? Késako ?

Une plante déclinée en produit de santé naturel peut se présenter sous deux formes :

  • une poudre de plantes : dans ce cas, on connaît la quantité réelle de plantes utilisée (la quantité indiquée sur la boîte correspond à la quantité réelle de plantes contenue dans le produit).
  • un extrait de plantes : la plante a subi une transformation (souvent naturelle) qui permet de concentrer l’extrait. Deux possibilités :
    • l’extrait est titré (ou standardisé) en un ou deux principes actifs contenus dans la plante (par exemple, un extrait d’acérola titré à 10% de vitamine C ou encore un extrait de rhodiola titré à 3% de rosavine). Cela permet de connaître précisément la quantité de principes actifs apportée par l’extrait de plantes.
    • l’extrait n’est pas titré (comme la passiflore, magnifique plante relaxante). Dans ce cas, il faut identifier sur l’emballage l’équivalent en poudre de plantes, afin de connaître la quantité initiale de plante qui a été utilisée pour produire l’extrait. Par exemple, vous pouvez avoir 200 mg d’extrait de passiflore (qui semblent peu), avec un équivalent plantes à 1000 mg. C’est déjà beaucoup mieux ! Cela signifie que les 200 mg concentrent les bienfaits de 1000 mg de plantes.

Et cela ne s’arrête pas là.

D’autres paramètres comptent, tels que le moment de la prise et les formes de certains ingrédients de santé naturels.

Le magnésium par exemple : il est excellent pour l’équilibre nerveux. Beaucoup en manque pourtant.

Mais pour le stress, il vaut mieux scinder la prise en deux (le matin et le soir). Pour le sommeil, miser tout sur le soir.

Quant à sa forme, le magnésium marin n’est clairement pas le meilleur. Certaines autres formes sont mêmes irritantes pour les parois digestives, comme le citrate de magnésium ou le sulfate de magnésium.

Il est donc essentiel de sélectionner les meilleurs actifs de santé naturels pour gérer le stress naturellement.

Vous n’avez plus qu’à respirer profondément et à vous laisser envelopper par la détente 🤗 !

Conclusion

Les ingrédients de santé naturels s’intègrent évidemment à une démarche fonctionnelle plus globale d’hygiène de vie, de gestion du stress et de relaxation.

Ces actifs peuvent être vos alliés pour vous détendre durablement.

Coach Zen aussi utilise régulièrement certaines plantes et nutriments, en complément de techniques de respiration. Puissante synergie. En plus, quand le temps lui manque pour ces séances de méditation, il lui reste au moins ses actifs de santé naturels. Bien pratique !

A vous de jouer. Prenez une respiration profonde, et, vous aussi, laissez entrer la sérénité.

Je veux être zen dès maintenant
En finir avec le stress rapidement. Je vous livre une dizaine de techniques prouvées, regroupées en 5 stratégies classées par rapidité d’action, pour lutter contre la nervosité en moins de 5 jours !
  • Je reçois mon guide anti-stress et ma newsletter (désinscription à tout moment)

Sommaire