Vitamine C liposomale, tout savoir – Interview galéniste

Description

La vitamine C liposomale présente des avantages, mais elle est si incontournable ? Anne-Marie, galéniste, nous informe sur ce nutriment liposomé

Des questions à poser au prochain expert ❓ il suffit de cliquer juste ici

Transcript

il existe beaucoup de forme de vitamine C, comme l’ascorbate de calcium, la vitamine C apportée par l’acérola ou encore la vitamine c liposomale. Cette forme est elle réellement avantageuse ? Nous nous y intéressons aujourd’hui avec un expert galeniste.

Mathieu : Bonjour à toutes et à tous je suis ravi de vous retrouver pour cette nouvelle interview avec un spécialiste nous avons le plaisir d’accueillir un invité de choix Anne-Marie Pensé-Lhéritier galéniste Docteur en pharmacie, Professeur et Responsable pôle galénique à l’EBI, Ecole de Biologie Industrielle et titulaire de l’HDR (c’est-à-dire L’ Habilitation à Diriger les Recherches) bonjour Anne-Marie

Anne-Marie : bonjour Mathieu et bonjour à celles et ceux qui nous écoutent

Mathieu : Je vous remercie de nouveau d’avoir accepté notre invitation, d’autant plus que nous avons, ensemble, écrit et co-coordonnée un ouvrage sur les ingrédients de santé naturels et les compléments alimentaires à destination des laboratoires, des professionnels de santé et des étudiants.

Anne-Marie : tout à fait Mathieu

Mathieu : aujourd’hui, nous allons parler des formes liposomales et plus particulièrement de la vitamine C liposomale. La vitamine C est un nutriment qui possèdent de nombreux bienfaits, notamment dans les domaines de l’énergie, du système nerveux, de l’immunité, de la beauté de la peau, de fonctions psychologiques et j’en passe…

Et dans la jungle des vitamine C nous allons lever le voile sur le réel intérêt de la vitamine c liposomale. Je vous propose d’entrer dans le vif du sujet première question Anne-Marie avant de parler de la vitamine C liposomale pouvez vous nous expliquer…

La forme liposomale, qu’est ce que c’est ?

Anne-Marie : oui Mathieu la forme liposomale est une forme galénique. Elle a été découverte dans les années 60 par l’équipe de Bangham et ses collègues : ils ont mis dans de l’eau des phospholipides issus des membranes cellulaires et on regardait tout cela à microscope électronique. lIs ont remarqué la formation de petites sphères : ils ont donc décidé de donner le nom de liposomes avec deux mots d’origine grecque lipo pour graisse et soma pour le corps et depuis cette période les industriels utilisent beaucoup les liposomes pour véhiculer, protéger des substances actives.

Mathieu : très intéressant donc c’est une découverte involontaire à partir de phospholipides : je rappelle très vite les phospholipides présents dans notre corps notamment au niveau des cellules ont une partie qui aiment l’eau qui va se mettre en contact avec l’eau on va dire de manière préférentielle et une partie qui n’aiment pas l’eau qui sera un contact avec une partie plutôt grasse et donc dans ce type de système, on peut y mettre quoi ?

Anne-Marie : Mathieu on peut y mettre beaucoup de choses mais dans le domaine des compléments alimentaires on peut y mettre des nutriments des vitamines, du magnésium, par exemple. L’industrie pharmaceutique y met des substances thérapeutiques majeures notamment pour traiter les cancers.

Mathieu : très très intéressant mais si nous revenons sur l’acide ascorbique Anne-Marie il y a donc un intérêt finalement à proposer la vitamine C sous forme liposomale du fait que la vitamine C est hydrophile ce qui veut dire qu’elle se mélangent à l’eau à la base mais pas dans les graisses.

Anne-Marie : comme vous le dites Mathieu, la vitamine C est hydrophile ou hydrosoluble, donc lorsqu’elle arrive dans notre intestin elle a un petit peu de mal à passer la barrière intestinale pour rejoindre notre organisme donc si on se réfère à la biodisponibilité qui est la vitesse et la concentration d’arrivée dans le sang de la vitamine C par exemple eh bien lorsque la vitamine C est dans une forme liposomale, des études ont montré qu’il y avait 1,5 à 2 fois plus de vitamine C qui passait la barrière intestinale. Au delà de cette limite de toute façon l’assimilation de la vitamine C est limitée.

Mathieu : tout à fait, c’est vrai que l’excédent de vitamine C est généralement éliminé via les urines. On estime d’ailleurs que la limite d’absorption est probablement entre 180 à 250 mg de vitamine C on va dire conventionnelle par prise.

D’ailleurs au delà de cette meilleure assimilation, on peut penser, Anne-Marie, que la stabilité de la vitamine C dans un produit de santé naturel est meilleure grâce à cette forme liposomes mais il faut savoir qu’une vitamine C synthétique, naturelle ou sous forme liposomale doit être stable de toute façon jusqu’à la date de péremption, c’est la réglementation. L’avantage concerne surtout l’assimilation de ce nutriments. La deuxième question qu’on peut se poser Anne-Marie c’est :

Vitamine C microencapsulée : comment c’est fabriqué ?

Anne-Marie : si on se réfère à ce qu’a fait Bangham et son équipe, il faut mettre des phospholipides dans l’eau avec la présence donc de la vitamine C mais ça ne suffit pas donc il existe différents procédés industriels aujourd’hui on préfère les procédés dits haute pression ou par ultrasons qui vont permettre de bien fragmenter ces liposomes et de les réduire à la taille voulue par l’industriel

Mathieu : tout à fait ayant déjà vu d’ailleurs une production industrielle de vitamine C liposomale dans un laboratoire dans lequel je travaillais auparavant, ils utilisaient des machines très sophistiquées et pour en produire c’est une recette de cuisine finalement assez simple du moins sur les ingrédients intégrés puisque le procédé un peu plus complexe, il faut de la vitamine C comme vous l’avez dit de l’eau et généralement de la lécithine qui est en fait un lipide qui permet l’obtention des phospholipides.

Anne-Marie : oui tout à fait Mathieu donc finalement ce procédé est relativement simple et on peut le synthétiser en deux étapes :

  • première étape donc mélange des phospholipides et de la vitamine C et obtention de ces sphères ;
  • deuxième étape le fractionnement de ses sphères pour avoir la taille voulue.

Troisième question Anne-Marie avant de passer aux questions de la part de la communauté : existe-t-il des vrais et des fausses vitamine C liposomale ? Se valent-elles toutes ?

Comment reconnaître une bonne vitamine C liposomale ?

Anne-Marie : il y a des différences entre ces vitamines c liposomale. Tout d’abord il faut s’intéresser à la taille de ces liposomes : les études qu’ont pu faire les différents industriels et même la qualité de la vitamine C. Attention le palmitate d »ascorbyle n’est pas une vitamine C liposomale. Enfin l’origine de la lécithine ne semble pas avoir d’impact significatif sur l’assimilation de cette vitamine C.

Mathieu : Pour rebondir sur la vitamine C en tant que tel il faut prêter attention à certaines informations par exemple la vitamine C Ester-C on me pose très souvent la question c’est une vitamine C brevetée qui n’est pas présent dans des liposomes ce qui veut pas dire que c’est une mauvaise vitamines, loin de là elle est d’ailleurs bien assimilée par le corps mais si vous recherchez à tout prix une forme liposomale ce n’est pas le cas pour celle ci. Elle n’existe pas sous forme liposomale c’est impossible.

Il suffit donc de lire les étiquettes et / ou le site internet qui commercialise le produit quand c’est bien entendu précisé.

Vos questions sur ce nutriment liposomé

Mathieu : Avant de nous quitter nous avons quelques questions de votre part vous qui nous suivez de plus en plus nombreux je vous remercie.

Tout d’abord Melek nous pose la question suivante : quels sont les avantages et les inconvénients de la vitamine C liposomale ?

Anne-Marie : alors pour faire référence à ce que j’ai dit tout à l’heure l’avantage majeur c’est bien d’améliorer l’assimilation de la vitamine C. Ensuite les inconvénients attention les liposomes reste des structures relativement fragiles donc il faut bien faire attention à la date de péremption.

Mathieu : autre question de Julie : la vitamine C liposomale est-elle naturelle ?

Anne-Marie : alors il est compliqué d’offrir des formes naturelles puisque aujourd’hui la production mondiale de vitamines C est une production chimique, On ne peut pas dire qu’on a de la vitamine C liposomale naturelle.

Mathieu : dernière question de Sylvie : la vitamine C liposomale peut-elle être bio ?

Anne-Marie : pour continuer sur la réflexion précédente on peut espérer dans les années à venir peut-être voir de la vitamine C bio puisque nous sommes capables d’extraire de la vitamine C de différents produits naturels comme l’acérola ou le persil dont oui espérons que dans le futur nous aurons des produits bio mais aujourd’hui il n’existe pas.

Mathieu : tout à fait et peut-être qu’un jour on y arrivera merci Anne-Marie pour cette précieuse interview !

Anne-Marie : Merci Mathieu pour votre invitation

Mathieu : merci nous nous retrouvons le mois prochain pour un nouvel échange avec une pharmacienne d’officine sur le thème du stress donc n’hésitez pas à nous envoyer vos questions via le formulaire en cliquant sur le lien juste ici, notre invité aura le plaisir d’y répondre et profiter de ce formulaire si vous souhaitez que j’invite d’autres experts comme des diététiciens ou encore pourquoi pas des praticiens Shiatsu !

A très vite sur Nutrastream 😀

Votre média intéractif sur les
ingrédients de santé naturels

Nutrastream ne peut, en aucun cas, être substitué à l’avis ainsi qu’au diagnostic d’un médecin. En visitant ce site, vous reconnaissez avoir accepté nos conditions d’utilisations. Si ce n’est pas le cas, vous ne pouvez pas utiliser ce site.
Prenez en main votre santé !

Rejoignez la communauté et recevez nos nouveautés tous les 15 jours par email

Prenez en main votre santé

Rejoignez la communauté et recevez nos nouveautés tous les 15 jours par email