Carence en magnésium

Description

Anxiété, fatigue, crampes… Et si vous souffrez d’une carence de magnésium ?  Martine, pharmacienne, nous informe sur la déficience fréquente de ce nutriment

Des questions à poser au prochain expert ❓ il suffit de cliquer juste ici.

Transcript

– Mathieu : bonjour à toutes et à tous, je suis ravi de vous retrouver pour cette nouvelle interview avec un professionnel de santé. Nous avons le plaisir d’accueillir un invité de choix : Martine Mestiri, docteur en pharmacie, pharmacienne d’officine. Bonjour Martine !

– Martine : bonjour !

– Mathieu : Je vous remercie d’avoir accepté notre invitation. Aujourd’hui nous allons parler du magnésium et plus particulièrement de son importance pour votre santé.

Le magnésium est en effet un minéral vital pour notre organisme et paradoxalement il représente la deuxième carence au sein de la population française.

Plus de 70% des français manquent de magnésium et cette déficience entraîne de nombreux inconforts physiologiques.

Quelles sont les symptômes et les conséquences d’une carence en magnésium ?

Je vous propose d’entrer dans le vif du sujet : Martine, première question, pouvez-vous nous rappeler les signes d’un manque de magnésium, comment sait-on qu’on manque de magnésium et quelles sont les conséquences sur notre santé ?

– Martine : effectivement le manque de magnésium se traduit par de petits désagréments qu’ils ne sont pas graves mais qui sont ennuyeux. On peut donc avoir de la fatigue musculaire, des courbatures, de l’irritabilité, de la fatigue nerveuse, des douleurs musculaires, des tressautement de paupières

– Mathieu : c’est comme si nos paupières bougeaient toutes seules, c’est ça ?

– Martine : voilà exactement, exactement ! Donc c’est un signe d’alerte souvent les patients viennent nous voir en disant j’ai la paupière qui tremble, qu’est ce qui se passe ? Et donc bon après c’est effectivement c’est le signe assez caractéristique d’une carence en magnésium.

– Mathieu : d’accord ! Oui c’est sûr que ça peut être assez pénible pour le coup et est-ce-que cette carence en nutriments peut augmenter le risque de développer des maladies sur le long terme ?

– Martine : sur le long terme la carence en magnésium n’est pas dangereuse en soi mais elle favorise peut-être l’émergence de troubles un petit peu plus aiguë et donc comme c’est une carence qu’on peut aisément corriger, le mieux c’est d’avoir toujours un bon équilibre métabolique et électrolytique dans l’organisme.

Donc, effectivement, c’est une bonne précaution de maintenir un pool de magnésium correct dans l’organisme parce qu’il intervient dans de très nombreuses réactions métaboliques et enzymatiques donc c’est le minéral qui est le plus consommé dans l’organisme pour faire fonctionner tout notre corps !

– Mathieu : entendu, alors à priori le stress aussi le mauvais stress consomme notre stock de magnésium et c’est vrai qu’un manque de magnésium en plus fait qu’on a plus de mal à gérer le stress c’est donc un peu un cycle vicieux on va dire…

La deuxième question qu’on peut se poser, Martine, c’est où doit-on aller chercher ce magnésium ?

Où aller chercher le magnésium ?

– Martine : la première des sources bien sûr c’est l’alimentation parce qu’il est très important d’avoir une alimentation équilibrée et variée donc le magnésium, on le trouve dans de nombreux aliments.

On le trouve dans les fruits à coques, dans les légumes secs, on le trouve dans les oléagineux dans les légumes à feuilles vertes, on le trouve aussi dans le cacao. Mangeons sainement mangeons équilibré et déjà on va recharger notre pool de magnésium.

– Mathieu : Tout à fait donc cacao j’imagine le chocolat noir ok !

– Martine : oui, oui pas le chocolat au lait mais non c’est bien le chocolat noir.

– Mathieu : C’est sûr et est ce qu’on peut faire des cures comme ça de magnésium sous forme de compléments alimentaires ?

– Martine : il est conseillé de faire des cures d’ailleurs ça ne sert à rien de prendre un comprimé de temps en temps quand on y pense. Le minimum d’une cure c’est un mois, voir deux avec des doses recommandées autour de 200 mg jour. Là le but c’est de faire une cure minimum sur un mois qu’on peut renouveler plusieurs fois dans l’année éventuellement selon les besoins mais rien ne remplacera encore une fois une alimentation équilibrée bien sûr !

– Mathieu : Exactement on peut dire que l’assiette doit être la première solution à envisager quand on veut vraiment trouver du magnésium et des cures ponctuelle de magnésium sous forme de compléments alimentaires pourrait compléter le tout mais avant tout se tourner vers l’alimentation évidemment.

Dernière question Martine avant de passer aux questions de la communauté comment choisir son magnésium ? Quelles seraient vos conseils pour celles et ceux qui nous suivent ?

Comment se supplémenter en magnésium ?

– Martine : Alors il existe pléthore de formes de magnésium dans le commerce qui existent sous différentes formes les formes les plus anciennes, les plus classiques, sont les oxydes de magnésium.

Ce sont les formes qui sont malheureusement le moins bien assimilables par l’intestin mais qui donne aussi peut-être un peu plus souvent des troubles intestinaux donc ça ce sont les formes on va dire que classiques, les premières formes qui ont été développées.

On trouve aussi maintenant beaucoup de formes de magnésium marins dont qui est extrait de l’eau de mer donc c’est une forme qui est plus biodisponible, mieux assimilée, plus naturelle, donc les gens sont quand même en recherche de naturalité aujourd’hui donc c’est une forme qui est plus naturelle, et est souvent associée à de la vitamine B6 pour en faciliter l’absorption : on a quand même de meilleurs résultats et une meilleure recharge de l’organisme.

Dernière type de présentation de magnésium : maintenant, on voit arriver sur le marché des formes de magnésium qui sont chelatées avec des acides aminés. Ce sont des formes donc qu’ils sont pareils avec une haute disponibilité, meilleure absorption, meilleure tolérance aussi donc voilà une action un petit peu plus complète sur la journée donc voilà il y a un choix très important !

– Mathieu : Tout à fait donc, pour résumer, ils existent plusieurs formes de magnésium : on retrouve les premières formes de magnésium comme les oxydes de magnésium qui a plutôt une assimilation un peu plus moyenne par rapport aux dernières formes de magnésium qui ont été développées.

On a aussi le magnésium marin qui a l’avantage d’être naturel qui présente surtout un bon rapport qualité prix pour le coup

Et on a une dernière génération de magnésium avec une assignation un peu plus poussée comme les formes liposomées ou les formes bisglycinate, les formes malates, ou encore les formes de citrate.

Il y a aussi évidemment la présence de vitamine B notamment la B6 qui permet d’assimiler l’absorption évidemment du magnésium.

Vos questions sur le magnésium : nos réponses

Nous avons quelques questions de votre part, vous qui nous suivez de plus en plus nombreux merci infiniment.

Tout d’abord Claire nous pose la question suivante : « ne risque-t-on pas un excès de magnésium en se supplémentant ? »

– Martine : alors le risque est quasiment nul parce que notre corps va réguler automatiquement tout ce qui est en excès va s’éliminer par les voies naturelles donc on ne risque pas d’excès sauf vraiment à consommer des doses extraordinaires mais l’organisme régule, il est bien fait et dans le sens où il régule lui même ses apports et ses besoins.

– Mathieu : Ok, donc du moment qu’on respecte les doses recommandées tout va bien ! Il faut bien sûr respecter les doses recommandées.

Autre question de notre communauté de Mehdi « est-il utile de demander un dosage sanguin en magnésium auprès de son médecin pour savoir si on manque de magnésium ?« 

– Martine : Alors le dosage du magnésium sanguin n’a pas beaucoup d’intérêt dans le sens où quand on est en carence, le corps mobilise ses réserves de magnésium pour le capter à l’intérieur des cellules donc le magnésium plasmatique n’a pas beaucoup d’intérêt. Par contre on voit de plus en plus de médecins qui demandent un dosage de magnésium intracellulaire et là ça a du sens par contre parce que ça reflète vraiment la charge des cellules en magnésium, et, apparemment, les laboratoires d’analyse font ça de façon assez routinière maintenant.

– Mathieu : D’accord très bien parfait alors dernière question de Christelle « sur combien de semaine doit-on se supplémenter en magnésium ?« 

– Martine : On conseille une cure d’un mois éventuellement deux mois dans certains cas où les gens sont vraiment carencés et avec des symptômes un petit peu plus important donc on va dire entre un et deux mois.

– Mathieu D’accord entendu ! Donc pour résumer il n’y a pas vraiment de risque de surdosage excepté en cas d’insuffisance rénale par exemple demandez dans ce cas précis conseil à un professionnel de santé évidemment pour adapter la posologie.

Merci Martine pour cette précieuse d’intervention !

– Martine Merci à vous !

– Mathieu : Nous nous retrouvons le mois prochain pour une nouvelle interview avec un naturopathe sur la vitamine D donc n’hésitez pas à nous envoyer vos questions via le formulaires en cliquant juste ici, notre invité aura le plaisir d’y répondre à très vite sur Nutrastream

Votre média intéractif sur les
ingrédients de santé naturels

Nutrastream ne peut, en aucun cas, être substitué à l’avis ainsi qu’au diagnostic d’un médecin. En visitant ce site, vous reconnaissez avoir accepté nos conditions d’utilisations. Si ce n’est pas le cas, vous ne pouvez pas utiliser ce site.
Prenez en main votre santé !

Rejoignez la communauté et recevez nos nouveautés tous les 15 jours par email

Prenez en main votre santé

Rejoignez la communauté et recevez nos nouveautés tous les 15 jours par email