Faire la sieste pendant une pause au cours de la journée, en posant ses pieds sur la table basse

Durée de la sieste : les vraies bonnes pratiques

Pressé ? En résumé : Pressé ?
En résumé :
6 minutes
  • La sieste est souvent nécessaire et a de nombreuses vertus, mais mieux vaut savoir comment la pratiquer.
  • Vous découvrirez les 6 types de sieste à connaître selon vos besoins.
  • Nous vous partageons les bonnes pratiques de la sieste pour ne pas se sentir fatigué après une sieste.
Echangeons N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience et vos astuces pour des siestes réussies en commentaire. J'ai hâte d'échanger avec vous 😀

Vous ressentez un coup de barre après le déjeuner ?
Comme je vous comprends.
C’est mon cas aussi, comme de nombreuses personnes.

Et pourtant, ce ne serait pas qu’une question de digestion. Mais plutôt d’un rythme biologique inné.

En France, la sieste n’est pas vraiment une habitude, contrairement à d’autres pays comme l’Espagne. Alors qu’en Asie, elle est un signe de respect de soi et des autres.

Car plus on est en forme, plus on est plus performant et serein : on garde son calme et sa bonne humeur. D’ailleurs au Japon, certaines entreprises rendent même la sieste obligatoire pour le bien-être de tous.

Découvrez les puissants bienfaits de cette pratique de santé.

jeune homme se reposant sur un canapé

Pourquoi faire un petit somme?

Mmmmh… vous vous étirez à votre bureau en bâillant après le déjeuner?

Vous rêvez de vous cacher dans un coin confortable et rejoindre Morphée quelques instants pour récupérer ?
Vous avez bien raison.

Les personnes qui gèrent le mieux leur sommeil et leur énergie diurne sont celles qui s’assurent une performance et des sens bien aiguisés pour affronter la journée. Une durée de sieste courte peut permettre d’améliorer la vigilance, l’humeur et la mémoire. Tant psychologiquement que physiquement, le repos est indispensable pour que votre organisme fonctionne de façon optimale.

Si le sommeil nocturne est suffisant et de qualité, il n’est pas indispensable de faire des siestes. Tout le monde n’a pas forcément besoin de se reposer, mais la sieste s’avère cependant très utile pour un grand nombre d’entre nous.

Alors pour rester dynamique toute la journée, mieux vaut recharger efficacement les batteries.
Petit tour d’horizon des bonnes pratiques de la sieste pour ne plus être fatigué.

Une sieste réparatrice : pour qui et pourquoi?

La sieste possède de nombreux avantages qui la rendent vraiment intéressante.
Surtout avec nos modes de vie à cent à l’heure ! Et la charge mentale qui nous rend dingues.

Elle permet de réduire les risques d’accidents de la circulation ou du travail car en fin de journée ou le matin, on est forcément moins vigilant quand on a la tête dans … du coton.

Elle participe à améliorer la mémoire et à libérer la créativité : you-ouh 💪 !

Bien entendu, en faisant un petit roupillon discrètement au bureau, cela vous aidera à chasser le stress en réduisant le taux d’hormones impliquées dans ce phénomène.

S’assoupir de façon contrôlée rééquilibre le fonctionnement de votre système nerveux en favorisant la restructuration des neurones. L’Institut du Sommeil et de la Vigilance affirme qu’elle améliore la mémoire et la concentration.

Après le déjeuner (pas le dîner comme vous le verrez un peu plus loin), elle est bénéfique pour la digestion et le cœur.

Pour les adultes, une sieste flash constitue un bon moyen de compenser un manque de sommeil.

Mais attention, les insomniaques doivent s’abstenir.
Pour les personnes souffrant d’insomnies (surtout d’endormissement), on ne recommande pas d’essayer de récupérer en dormant durant la journée car cela renforce le déséquilibre existant.

Par conséquent, cela empêche de retrouver le cycle jour / nuit nécessaire à l’organisme pour assurer de bonne nuits de sommeil.

Il vaut donc mieux trouver dans un premier temps les causes d’un mauvais sommeil (stress, anxiété, mauvaise hygiène de vie, etc.) et adopter les bonnes habitudes.

Jeune femme active dormant au travail sur son ordinateur
Echangeons

N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience et vos astuces pour des siestes réussies en commentaire. J’ai hâte d’échanger avec vous 😀

Durée d’une sieste : les 6 catégories

On vous a toujours dit que la sieste concernait les enfants et les personnes âgées ?
Eh bien non.

En fait, une sieste, c’est tout simplement un bref repos et/ou assoupissement en milieu de journée.

La simple pratique de s’allonger quelques instants en cours de journée peut être considérée comme une routine réparatrice. Ce besoin de dormir ou juste se reposer est naturel, on le retrouve même chez certains animaux.

Elle doit être de courte durée (de 5 à 20 minutes) pour être efficace et ne pas être contre-productive.

On peut aussi entrer dans un état de semi-veille ou de méditation profonde pendant quelques minutes. Dans ce cas on parle de sieste flash (en anglais, cela s’appelle le power nap).

Si vous êtes allé.e au Japon, vous avez du voir de nombreuses personnes qui dorment dans métro. C’est là que j’ai appris le pouvoir de ces micro-siestes. Leur efficacité est tout simplement incroyable. Je vous conseille vivement d’essayer. En plus, vous verrez à quel point il est pratique de pouvoir récupérer en quelques minutes.

Vous pouvez même le faire de façon fractionnée dans la journée.
Il m’est arrivée de survivre à une journée de travail particulièrement longue après une nuit blanche et un décalage horaire de 8 heures en faisant plusieurs mini-siestes durant la journée.
Eh oui : la sieste se pratique partout !

De 10 à 20 minutes, la sieste sert à améliorer la vigilance, la concentration et l’énergie. On reste généralement en sommeil léger, ce qui facilite un réveil en pleine forme.

Si elle dure 30 minutes, la sieste peut provoquer une « inertie du sommeil » au réveil – la sensation désagréable d’être plus au ralenti et plus somnolent qu’avant la sieste : contre-productif !

La sieste d’une heure améliore la mémoire, mais comprend un stade de sommeil profond, où vous commencez à rêver. Le résultat? Être somnolent à l’éveil.

Plus de 90 minutes, cela représente un cycle complet de sommeil. Une sieste de cette durée rehausse la vigilance, la concentration et la mémoire, et limite la carence en sommeil. On évite généralement l’inertie du sommeil, ce qui rend facilite un état d’alerte au réveil.

Ne vous assoupissez pas trop longtemps pour faire la sieste, ne pas confondre avec une nuit profonde, comme ce masque, ce réveil et ces ingrédients de santé naturels posés sur un lit

Les bonnes pratiques de la sieste idéale

La sieste est un allié si elle n’est pas trop longue. Vingt minutes c’est l’idéal, car vous restez en sommeil léger et quand vous en sortez, vous êtes en pleine forme !

Plus longue, vous risquez l’inertie de sommeil : vous savez, quand vous avez la tête complètement dans le coton alors que vous devriez vous sentir reposé au contraire. Et croyez-moi, c’est agaçant.

Sur le plan pratique, la sieste nécessite un lieu calme mais pas obligatoirement un lit. Pour une mini-sieste, mettre un réveil (15-20 minutes à la maison, 5 à 10 minutes au travail). Trouvez la bonne position qui vous convient, en évitant toute tension.

Par exemple, vous pouvez vous asseoir à votre bureau en posant la tête sur les bras croisés ou sur un petit coussin.
Vous pouvez aussi vous caler et vous appuyer sur le dossier d’un fauteuil, d’une chaise ou d’un canapé.

Il est possible de vous allonger sur la moquette dans un endroit calme, dans une voiture au calme ou encore sur une pelouse à l’arrivée du printemps.

Autre point important : respecter son horloge biologique. Ainsi, pour ne pas perturber le sommeil nocturne, il vaut mieux s’assoupir entre 12 heures et 15 heures, parce que notre attention diminue naturellement à cette période de la journée.

Cela correspond à un repos physiologique de notre organisme.
Il vaut mieux éviter de dormir tardivement dans la journée, pour ne pas décaler l’heure d’endormissement nocturne.

D’ailleurs, afin éviter de la prolonger, n’hésitez pas à programmer un réveil !

Et si vous n’arrivez à vous endormir, votre corps n’est sans doute pas si fatigué. Peut-être que votre cerveau doit seulement se reposer ou se relaxer. Dans ce cas, pas de panique, optez pour une méditation ou encore des exercices de respiration abdominale.

Echangeons

N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience et vos astuces pour des siestes réussies en commentaire. J’ai hâte d’échanger avec vous 😀

La sieste est une solution simple et souvent facile à mettre en place dans la journée. Cette habitude, très saine, pour récupérer et rebooster notre organisme et notre cerveau.
Bien sûr, suivez nos conseils et nos bonnes pratiques pour que le repos en milieu de journée soit optimal et efficace.

Et vous, quel est votre type de sieste préféré? Faites-vous souvent la sieste ?

Echangeons N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience et vos astuces pour des siestes réussies en commentaire. J'ai hâte d'échanger avec vous 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prenez en main votre santé

Rejoignez la communauté et recevez nos nouveautés tous les 15 jours par email