Anxiété : causes, conséquences et solutions naturelles à comprendre avant de tomber comme ce pion

Anxiété : causes, conséquences et solutions naturelles

Pressé ? En résumé : Pressé ?
En résumé :
18 minutes
  • L’anxiété est un trouble psychologique qui se manifeste par un état d’inquiétude perpétuelle et de peur de l’inconnu.
  • Une bonne hygiène de vie, une psychothérapie et des thérapies alternatives sont les premières solutions naturelles à envisager en cas d’anxiété généralisée.
  • La phytothérapie, la supplémentation et les huiles essentielles constituent d’excellents compléments aux thérapies dans le soulagement de l’anxiété.
Des vidéos anti anxiété fun sur TikTok C’est d’ailleurs là que je donne de petites astuces pour se maintenir en bonne forme. Vous pouvez m’y rejoindre pour en apprendre davantage. Et si vous avez des questions, je serai ravi d’y répondre ! C’est fun, vous verrez 😉.
Rejoignez-moi

Tout savoir sur l’anxiété : causes, conséquences et solutions naturelles

L’anxiété. Quand on ne l’a jamais vécu, on ne peut qu’avoir une idée de ce que c’est. Je dis souvent que seules les personnes anxieuses peuvent comprendre ce qu’elles vivent véritablement.

La peur perpétuelle. Une incertitude continuelle. La réflexion constante. Des phobies que les autres ont du mal à comprendre. Ce sentiment de gêne parce qu’on est différent des autres. La peur de l’inconnu. Des crises de panique. Une sensibilité accrue. Le stress.

Mais ce n’est pas tout. À tout cela s’ajoutent des symptômes physiques. J’en parlerai un peu plus bas. Le degré d’anxiété peut varier en fonction des personnes. Chez certains, cela peut être ponctuel ou lié à un événement précis. Chez d’autres, c’est quasiment un trait de personnalité.

C’est donc un fait. Souffrir d’anxiété et ne pas savoir comment faire pour y remédier représente un défi de tous les jours. Cela peut être épuisant. Malheureusement, ce trouble psychologique devient de plus en plus fréquent. Selon les chiffres, près de 6 % de la population mondiale en souffre au moins une fois dans sa vie.

Et ce n’est pas tout. L’anxiété peut toucher tout le monde. Vous et moi sommes concernés. Heureusement, ce n’est pas une fatalité. Dans cet article, vous allez découvrir les solutions naturelles pour combattre l’anxiété. Mais commençons par vous en dire plus sur ce trouble psychologique.

Zoom sur l’anxiété : définition, symptômes, diagnostic

Quand dit-on qu’on est anxieux ? Quand pour une raison ou une autre, on a peur d’un danger à venir. Consciemment ou inconsciemment, on craint que quelque chose de mal arrive. C’est donc un état d’inquiétude par anticipation.

C’est certainement ce qui a poussé Freud à effectuer d’énormes recherches sur la névrose d’angoisse. Et ses travaux ont permis de découvrir que l’anxiété pouvait revêtir un caractère pathologique. Selon lui, il s’agit d’un trouble psychologique autonome.

Voici quelques exemples de troubles anxieux :

  • phobies simples ;
  • agoraphobie ;
  • agoraphobie avec trouble panique ;
  • trouble panique sans agoraphobie ;
  • trouble panique avec agoraphobie ;
  • trouble anxieux généralisé ;
  • troubles obsessionnels compulsifs ;
  • état de stress aigu ;
  • stress post-traumatique.

Dans cet article, je vais beaucoup plus m’attarder sur l’anxiété généralisée.

Trouble anxieux généralisé : qu’est-ce que c’est ?

Cela nous arrive à tous d’être anxieux dans des circonstances données. Face à l’incertitude, il est normal de se sentir mal à l’aise. Et il faut dire que c’est une émotion fortement désagréable.

Alors, imaginez comment cela peut être lorsque cette émotion est décuplée. Lorsqu’on a peur sans raison. On parle d’anxiété généralisée. C’est un trouble psychologique qui est diagnostiqué lorsque l’anxiété devient excessive, voire permanente.

Un trouble anxieux généralisé peut être lié à un événement ou au mode de vie de la personne concernée. Une grossesse (peur que les choses se passent mal), un divorce ou une séparation, la phobie scolaire, la peur des examens, une situation d’évaluation de performance au travail…

Dans sa forme généralisée, les personnes souffrant d’anxiété ressentent une crainte sans objet. C’est cette peur sans raison qui caractérise même le trouble anxieux généralisé. Quand on ne sait pas ce qui nous fait peur. Ou quand on craint une situation qui n’existe même pas encore.

Chez certaines personnes, l’anxiété se déclenche à un moment précis de la journée. La nuit, et là, on parle d’angoisse nocturne, le soir, le matin…

Anxiété généralisée : les premiers signes alarmants

Les symptômes d’un trouble anxieux sont d’ordre psychologique et physique. Les signes psychologiques principaux sont : une forte irritabilité, la crainte d’un danger imminent, un sentiment de peur et d’angoisse face à diverses situations, des difficultés de concentration et une grande fatigabilité.

Ces signes sont habituellement accompagnés des symptômes physiques suivants : tension musculaire ;

  • transpiration excessive ;
  • palpitations ;
  • tachycardie ;
  • vertiges ;
  • sensation de boule dans la gorge ;
  • sensation d’étouffer ;
  • bouffées de chaleurs ou à contrario des frissons ;
  • des troubles du sommeil : difficultés d’endormissement, insomnie, réveils nocturnes… ;
  • nausées ;
  • diarrhées ;
  • troubles digestifs ;
  • etc.

Dès que vous constatez que votre état de peur généralisé est suivi de certains de ces symptômes, il faut consulter un médecin.

Anxiété : qui pose le diagnostic ?

Il est difficile de se prononcer soi-même lorsqu’il est question d’anxiété. D’autant plus que la plupart des personnes concernées ont du mal à assimiler cela à une pathologie. Pour elles, c’est un trait de personnalité et il faut composer avec.

Dans un premier temps, vous pouvez vous référer au questionnaire de l’inquiétude du Penn State. C’est un test d’anxiété composé de 16 questions et disponible en ligne qui peut vous aider à établir un premier diagnostic.

Toutefois, certains signes peuvent être vraiment alertant. C’est pourquoi, je recommande tout de même d’aller voir un médecin généraliste. Et le diagnostic final sera fonction de deux éléments : la durée de l’état anxieux et les symptômes observés.

On déclare une anxiété généralisée si d’une part, le trouble est suivi d’au moins 3 de ces symptômes : fatigue, douleurs musculaires, troubles du sommeil, irritabilité, agitation et difficultés de concentrations. Et d’autre part, si cela dure depuis 6 mois.

Et ce n’est pas tout. Dans certains cas, le médecin généraliste peut recommander de consulter un psychologue ou un psychiatre.

C’est principalement lorsque l’état anxieux dure tellement longtemps et que les symptômes physiques deviennent insupportables. Au point de dégrader la vie professionnelle ou sociale du patient. Ou quand ça emmène la personne concernée à abuser des médicaments, de l’alcool ou à se droguer. Ou encore quand le patient développe des pensées noires.

Raison de plus pour consulter un médecin.

Attention ! Il faut distinguer l’anxiété du stress

Le stress et l’anxiété présentent des symptômes quasi-identiques. Et il peut être facile d’assimiler un état d’anxiété à du stress. Mais je voudrais que vous sachiez qu’il est important de distinguer le stress de l’anxiété.

On parle de stress pour des événements véritablement concrets. C’est une réaction face à une situation réelle. Cela peut être lié au travail, aux études, à la vie de couple… Le stress lié au travail par exemple peut être dû à de nombreux facteurs. Et avec les bons gestes, il peut être simple de combattre le stress. En outre, le stress est généralement ponctuel. Même si on observe de plus en plus de cas de stress chronique.

L’anxiété par contre, se développe suite à des événements beaucoup plus complexes : deuil, fausse couche, séparation, licenciement… Et c’est un état d’inquiétude qui dure dans le temps. Il faut habituellement en connaître les causes pour pouvoir la soigner.

Anxiété généralisée : à quoi cela peut être dû ?

Les événements qui peuvent déclencher une anxiété sont nombreux. J’en ai d’ailleurs déjà cité quelques-uns. Globalement, nous avons :

  • le décès d’un proche ;
  • la maladie ;
  • un divorce ;
  • un stress professionnel trop intense ou prolongé qui entraîne une fatigue émotionnelle et physique ;
  • un traumatisme vécu soi-même ou dont on a été témoin : violences, agressions ;
  • un déménagement, une séparation (par exemple, les enfants qui quittent la maison) ou toute autre sorte de changement de vie ;
  • etc.

Mais le plus souvent, il faut un terrain favorable pour que ces événements, bien qu’ils soient traumatisants ou importants, puissent entraîner un état d’anxiété généralisée.

Certaines personnes traversent aussi des périodes difficiles dans leur vie sans y développer ce type de réaction. Tout dépend donc de l’environnement dans lequel on a grandi, notre état biologique, voire notre génétique.

L’environnement : un facteur d’anxiété

La famille, l’entourage et le milieu social peuvent être mises en cause dans l’apparition des troubles anxieux. En témoigne le nombre élevé de personnes maltraitées ou ayant vécu des traumatismes d’enfance qui finissent par développer une anxiété généralisée.

Cela s’explique par le fait que les événements vécus dans l’enfance impactent le développement du système nerveux. Une situation de famille instable par exemple pourrait favoriser des troubles de l’anxiété et de l’humeur.

Pire, certaines personnes sont génétiquement prédisposées à ces troubles. Et les traumatismes subis dans l’enfance viennent les amplifier.

Les causes biologiques et génétiques de l’anxiété

Le facteur génétique est aussi à considérer lorsqu’il est question de troubles de l’anxiété. C’est malheureux de le dire, mais certaines personnes sont plus sensibles aux événements traumatisants de la vie que d’autres.

Selon de nombreuses recherches scientifiques, le mécanisme en cause de cette prédisposition génétique implique la sérotonine, l’hormone de l’humeur. Une des études effectuée sur des souris a mis en évidence une anomalie au niveau du gène du transporteur de ce neurotransmetteur, le 5-HTP.

Autrement dit, la cause est neurobiologique. Je vous explique. Tout se passe dans le cerveau et c’est lié à l’activité de l’amygdale, la région du cerveau responsable de la peur. Cette dernière est gérée par le transporteur de la sérotonine 5-HTP.

Chez certaines personnes, l’activité de l’amygdale est en quelque sorte déréglée, ce qui provoque une peur anormale. Les études ont révélé que ces personnes sont porteuses de l’allèle court du gène à l’origine du transporteur de la sérotonine.

Mais dans certains cas, l’amygdale est aussi influencée par les hormones sexuelles. Ce qui pourrait expliquer le fait que les femmes soient plus touchées que les hommes. Surtout en période de grossesse.

Des vidéos anti anxiété fun sur TikTok

Je publie régulièrement des vidéos drôles sur TikTok pour donner des conseils en termes de santé naturelle. Et j’évoque très (trop) souvent le stress, l’anxiété et l’angoisse.

C’est d’ailleurs là que je donne de petites astuces pour se maintenir en bonne forme. Vous pouvez m’y rejoindre pour en apprendre davantage. Et si vous avez des questions, je serai ravi d’y répondre ! C’est fun, vous verrez 😉.

Rejoignez-moi

Les premières habitudes à adopter pour lutter contre l’anxiété

Je sais que vous avez hâte de découvrir les solutions naturelles pour vaincre l’anxiété. Mais je vous demande de patienter encore un tout petit peu. Quelques ajustements au niveau de votre hygiène de vie pourraient déjà vous faciliter les choses.

Faire des activités physiques

C’est un fait. Le sport améliore l’humeur. Cela s’explique à la fois par des mécanismes psychologiques, physiologiques et biochimiques. D’une part, la pratique d’une activité physique augmente la température corporelle. Ce qui amplifie la production d’endorphines. D’autre part, cela stimule le métabolisme des hormones telles que la dopamine, la sérotonine et la norépinéphrine. Toutes excellentes pour la gestion du stress et la maîtrise des émotions. Mais au-delà de tout, quand on fait du sport, on oublie de penser. On ne réagit plus aux situations. On a une meilleure image de notre corps. Et cela renforce notre estime de soi.

Adopter une alimentation appropriée

Non, il n’y a pas de miracle. Ni de recette mystère. Il ne suffit pas de se mettre à un régime donné pour en finir avec l’inquiétude perpétuelle. En revanche, certains principes actifs présents dans certains aliments peuvent contribuer à réduire l’anxiété. Le chocolat noir par exemple, est riche en antioxydants permettant de lutter contre le stress oxydatif. Les aliments riches en oméga-3 (le saumon surtout) et en protéines sont également réputés pour leur action bénéfique sur les fonctions cognitives. Mais par-dessus tout, les aliments que vous devez privilégier sont ceux riches en tryptophane. C’est le précurseur de la sérotonine. Il fera votre bonheur. Consommez donc de plus en plus de poissons gras, de produits laitiers, certaines viandes, les noix et les légumineuses. En dehors de l’hygiène de vie, d’autres mesures sont à envisager pour réduire ou vaincre l’anxiété.

La psychothérapie : premier traitement naturel contre l’anxiété

Que l’anxiété soit issue d’une cause ponctuelle telle qu’un licenciement ou un divorce, ou qu’elle soit généralisée, plusieurs thérapies ont fait leur preuve en tant que traitements efficaces.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

La TCC est utilisée depuis des années pour traiter les troubles anxieux, particulièrement l’anxiété généralisée. Le psychothérapeute s’y prend de deux manières. Dans un premier temps, il entame des discussions avec le patient visant à l’emmener à ne pas exagérer la notion de risque. L’objectif, c’est de lui apprendre à rationaliser les événements. Et dans un second temps, la thérapie vise à réhabituer peu à peu la personne concernée à la véritable notion de risque et de danger. Cela passe par des techniques d’acquisition de confiance en soi. La thérapie cognitivo-comportementale se base sur les mécanismes psychiques à l’origine du trouble et les événements qui l’alimentent. D’abord, on se concentre sur la perception du risque. Les personnes anxieuses ont tendance à ne retenir que le danger et à le surestimer. Ensuite, on agit sur l’interprétation des situations. Dans certains cas, la perception de la situation peut être juste. Mais c’est l’interprétation que la personne en fait qui engendre l’anxiété, puisqu’elle est habituée aux pensées irrationnelles. Et enfin, on travaille sur la modération du sentiment anxieux. D’ordinaire, c’est parce que le patient a du mal à gérer son angoisse que cela prend une ampleur démesurée.

L’autothérapie

Face à la recrudescence des cas d’anxiété généralisée, on a vu naître de nombreux programmes self-help pour apprendre aux gens à lutter eux-mêmes contre ce trouble. Il s’agit généralement de théories et d’exercices pratiques basés sur les principes de la relaxation ou du TCC. Je vous donnerai plus de détails sur la relaxation un peu plus loin. Ces traitements font leur preuve depuis des années. De nombreuses personnes ne souhaitant pas se lancer dans une thérapie ont déclaré que les programmes self-help leur ont été d’une grande utilité. Grâce à cela, elles ont pu apprendre à diminuer les symptômes du stress et à améliorer leur qualité de vie. Si auparavant, ces programmes d’autothérapie étaient enregistrés sur des supports tels que les CD, DVD ou livres, aujourd’hui, Internet est venu démocratiser les choses. On peut facilement trouver des vidéos instructives. Ce sont de véritables dispositifs d’information et d’éducation. En revanche, les études n’ont pas pu démontrer si ces programmes sont efficaces sur le long terme. Il a été prouvé que le contact humain reste le moyen le plus efficace pour avoir des résultats durables en psychothérapie. La psychothérapie d’inspiration analytique Si la TCC et les programmes d’autothérapie s’avèrent être un échec, il est toujours possible de se tourner vers l’inspiration analytique. C’est d’autant plus efficace si les autres approches n’ont pas marché. Contrairement aux techniques qui se basent sur les mécanismes de pensée et la perception du danger, cette thérapie va plus en profondeur des causes de l’anxiété. On explore l’histoire du patient, ses conflits intérieurs, ses blocages…

Les thérapies alternatives contre l’anxiété

Dans la plupart des cas, la psychothérapie est accompagnée de l’utilisation de médicaments pour soulager les symptômes invalidants. Mais il existe d’autres perspectives naturelles pour limiter l’utilisation de ces médicaments. Les thérapies dites alternatives, surtout celles qui considèrent simultanément le corps et l’esprit agissent non seulement sur les symptômes psychologiques, mais également physiques. Par conséquent, la relaxation, l’hypnose, le yoga, la méditation, voire l’acupuncture sont des médecines alternatives qui peuvent considérablement aider dans la réduction des symptômes liés à l’anxiété.

La relaxation

C’est une technique qui permet de gérer l’anxiété au quotidien. Les médecins n’hésitent d’ailleurs pas à employer la relaxation et la sophrologie en complément d’un traitement médical et d’une psychothérapie. Il s’agit principalement d’exercices de respiration qui permettent de mieux gérer ses émotions, la peur en particulier et de prendre du recul en cas de stress. D’autres exercices de visualisation visent à diminuer les pensées négatives et à contrôler son imagination.

L’hypnose

C’est une option qu’on peut envisager en cas de troubles anxieux liés à une situation particulière. L’hypnose peut s’avérer efficace dans la détermination des causes de l’anxiété et la gestion des événements qui l’alimentent. Elle permet aussi de mieux orienter les mécanismes de pensée et d’action de la personne concernée. Raison pour laquelle, elle peut même être utile en cas d’anxiété chronique ou généralisée.

La méditation de pleine conscience

Parmi les thérapies alternatives, la méditation de pleine conscience fait partie de mes préférées. Ça fait du bien de focaliser son attention sur l’instant présent et de ne penser à rien. C’est d’autant plus bénéfique pour les personnes anxieuses qui ont du mal à canaliser leurs pensées. Des études ont d’ailleurs prouvé l’efficacité des exercices de méditation de pleine méditation pratiqués régulièrement sur l’anxiété. À travers la respiration et la recherche des sensations corporelles, on ne trouve pas que du calme mental. On améliore aussi l’équilibre nerveux. Et la méditation de pleine conscience présente même des effets bénéfiques sur la qualité du sommeil. Puisqu’il a été prouvé que le stress est l’une des plus grandes causes habituelles de l’insomnie. J’en ai d’ailleurs parlé dans cette vidéo qui fait le rapport entre le stress et l’insomnie.

L’acupuncture

L’acupuncture se base sur le rétablissement de l’équilibre entre le yin et le yang. Le yin étant le calme ou la détente, et le yang, l’activité ou le stress. Dans un langage plus scientifique, cela vise à rechercher l’équilibre entre le système nerveux sympathique, en charge de l’activité, et le système nerveux parasympathique, lié à l’apaisement. Mais cette médecine traditionnelle chinoise a toujours intrigué. Les scientifiques ont du mal à identifier les mécanismes qui permettent d’affirmer qu’elle peut être utile dans le traitement de l’anxiété. Toutefois, les patients ayant adopté cette méthode et qui ont été interrogés sont catégoriques : elle fonctionne. Alors, même si la science ne se l’explique pas encore, je me dis, pourquoi pas ? D’autant plus que la technique est non invasive et dénué d’effets secondaires.

Le yoga

Le yoga est une autre technique basée sur la respiration qui mobilise le corps en entier, mais aussi l’esprit. Cela présente des effets bénéfiques sur la santé physique et psychique. Sa particularité, c’est qu’il présente des actions durables dans le temps. Ceci, grâce à son action sur le système nerveux parasympathique.

L’EMDR

L’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est l’une des thérapies non conventionnelles les moins connues. Cela n’empêche qu’elle reste fortement efficace dans le traitement des troubles anxieux. Elle est notamment employée lorsque l’anxiété est générée par un traumatisme. L’EMDR utilise les mouvements oculaires pour retravailler les souvenirs déclencheurs. Cette technique est surtout adaptée en cas de stress post-traumatique, de phobie ou de trouble panique. Mais des études récentes ont montré sa potentielle efficacité dans le traitement de l’anxiété généralisé.

Les solutions naturelles pour traiter l’anxiété

Si vous êtes encore là, bravo ! Le principal objectif de cet article est de vous dévoiler les traitements naturels à base d’ingrédients de santé pour lutter contre l’anxiété. Et nous y sommes.

La phytothérapie : le traitement naturel de l’anxiété à base de plantes

Vous savez bien que j’adore les plantes. Je commence donc par là ! Il est vrai que la phytothérapie à elle seule ne suffit pas pour prendre en charge totalement les personnes souffrant d’anxiété. Mais certaines plantes ont vraiment prouvé leur efficacité. Et en plus, elles sont sans effet secondaire. Par conséquent, en cas d’anxiété ponctuelle ou légère, elles peuvent représenter d’excellentes alternatives.

Contre les troubles du sommeil

  • La valériane : ses effets anxiolytiques sont similaires à ceux de certains médicaments. En cas de troubles du sommeil, elle peut s’avérer utile. Par contre, il est conseillé de ne pas l’utiliser lorsqu’on suit un traitement médicamenteux.
  • L’eschscholtzia : réputée pour son action sédative. Elle est également efficace pour apaiser les troubles du sommeil.
  • La passiflore : soulage les troubles du sommeil, mais apaise aussi les palpitations, surtout lorsqu’elle est associée à l’aubépine.
  • La mélisse : pour ses propriétés apaisantes. À ne pas utiliser en interaction avec des médicaments.
  • Le coquelicot : pour ses propriétés sédatives.

Contre le stress

  • La rhodiola : aide à mieux gérer son stress, surtout s’il est lié à un surmenage.
  • Le griffonia : peut être grandement utile en raison de sa forte concentration en 5-HTP. Elle agit donc sur l’humeur. À ne pas utiliser en interaction avec des médicaments (anxiolytiques et antidépresseurs).
  • Le millepertuis : empêche la recapture des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline, le GABA). Ces derniers interviennent dans la gestion du stress et de la dépression. Je vous recommande fortement de vous faire accompagner par votre professionnel de santé si vous désirez commencer une cure de millepertuis.
  • Le safran : pour ses actions bénéfiques sur la sérotonine.

Les compléments alimentaires

Contrairement aux médicaments, les compléments alimentaires sont des solutions naturelles. Et on peut les utiliser en complément de la phytothérapie.
  • Les vitamines du groupe B favorisent l’équilibre du système nerveux.
  • Une insuffisance en vitamine D provoque habituellement une anxiété, voire une dépression. Une supplémentation peut être utile pour stimuler l’humeur.
  • Parmi les minéraux, le magnésium est le plus efficace. Il contribue à l’augmentation de la production de la sérotonine et permet de maintenir un bon niveau du neurotransmetteur GABA. Il est recommandé de l’associer à la vitamine B6 pour faciliter son absorption.
  • Le GABA : le neurotransmetteur peut être lui-même utilisé sous forme de supplémentation.
  • Le fer, pour prévenir la fatigue, symptôme fréquent de l’anxiété.
  • Le zinc est aussi pertinent dans la mesure où il participe au maintien du GABA.
  • Une supplémentation en tryptophane, précurseur de la sérotonine, a des effets bénéfiques en cas de troubles anxieux, insomnies, migraines et dépression. À ne pas utiliser en interaction avec des médicaments (anxiolytiques et antidépresseurs).

Les huiles essentielles pour réduire l’anxiété

On ne peut pas parler des solutions naturelles sans évoquer les huiles essentielles. Surtout qu’elles sont faciles à utiliser. Vous n’imaginez pas à quel point elles peuvent être utiles. Notamment les huiles essentielles relaxantes et hypotensives. Les antispasmodiques peuvent aussi servir en cas de troubles digestifs. Voici celles que je préconise pour réduire les effets de l’anxiété :
  • l’huile essentielle de petit grain Bigarade ;
  • la camomille romaine ;
  • l’huile essentielle de lavande ;
  • la marjolaine à coquilles ;
  • l’huile essentielle de ylang-ylang.
Ce billet a été long ! Mais je tenais à vous donner le plus d’information possible sur l’anxiété. Merci d’être resté jusqu’à la fin. Vous en savez à présent beaucoup sur les troubles anxieux. Les causes, les symptômes et notamment les différents types de traitements naturels qui existent. Mais ce n’est pas fini…
Des vidéos anti anxiété fun sur TikTok

Je publie régulièrement des vidéos drôles sur TikTok pour donner des conseils en termes de santé naturelle. Et j’évoque très (trop) souvent le stress, l’anxiété et l’angoisse.

C’est d’ailleurs là que je donne de petites astuces pour se maintenir en bonne forme. Vous pouvez m’y rejoindre pour en apprendre davantage. Et si vous avez des questions, je serai ravi d’y répondre ! C’est fun, vous verrez 😉.

Rejoignez-moi

Je publie régulièrement des vidéos drôles sur TikTok pour donner des conseils en termes de santé naturelle. Et j’évoque très (trop) souvent le stress, l’anxiété et l’angoisse.

Des vidéos anti anxiété fun sur TikTok C’est d’ailleurs là que je donne de petites astuces pour se maintenir en bonne forme. Vous pouvez m’y rejoindre pour en apprendre davantage. Et si vous avez des questions, je serai ravi d’y répondre ! C’est fun, vous verrez 😉.
Rejoignez-moi
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 réponses

  1. Merci Mathieu 🙏 Toujours excellente vos vidéos. On aimerait tous avoir un mini Mathieu chez nous😂

    1. Bonjour Sandrine,

      Je vous remercie pour votre message.
      Je suis ravi que ces articles et ces vidéos vous plaisent.

      Excellent pour le mini Mathieu, haha 😁

      A très vite sur Nutrastream,

      Mathieu

  2. Bonjour Mathieu
    Merci pour cette article très intéressant et surtout je me reconnais dans certains symptômes mais je avoue que depuis que je prends du magnésium et VD3 je me sens moins stressé et je dors un peu mieux

    1. Bonjour Paula,

      Je vous remercie pour votre message.

      Oui, cela aide beaucoup, c’est la base. Un manque de magnésium entraîne des problèmes de sommeil et de stress, une carence en vitamine D peut entraîner des insomnies.

      A très vite sur Nutrastream

      Mathieu

  3. Merci Mathieu pour tout tes super conseils. J imprime à chaque fois les dossiers pour les mettre dans le classeur appelé Mathieu nutrastream lol je prends même des captures d écran des tiktok que tu fais et j ai créé un album photo Mathieu dans mon portable . Mon mari m à demandé :  » heuuuu c est qui lui ? » Mdr tu as même créer un peu de jalousie chez mon mari 😂 biensur je lui ai expliqué que tu donnais des conseils santé etc …. Merci 🙏 Mathieu

    1. Hello 😃

      Excellent 🤣 j’espère que cela va bien se passer 😁

      Merci pour votre fidélité,

      A très vite sur Nutrastream 😀

      Mathieu

  4. Bonjour Mathieu et un grand merci pour cet article passionnant car ayant une anxiété généralisée depuis des années je l’ai dévoré !
    Cette anxiété + un harcèlement hiérarchique + un gros stress qq jours avant = un épisode de grave maladie il y a 12 ans : énorme fièvre plusieurs jours en plein été, courbatures, impossible de marcher seule durant des mois, je montais les marches à quatre pattes, fatigue et douleurs si énormes que je n’arrivais même plus à porter ma fourchette à la bouche (-12kg en 3 mois), obligée d’aller en centre de réadaptation à l’effort… Cet épisode a encore des conséquences sur ma vie quotidienne notamment en terme de fatigabilité.
    J’ai fait des dizaines de séances d’acupuncture pour retrouver une certaine sérénité, pour re-dormir en me reposant efficacement, … aujourd’hui Yoga, relaxation, cohérence cardiaque, méditation et marche nordique sont indispensables pour un bon équilibre.
    Malgré cela, je suis tjs anxieuse en « sourdine » et je me sais fragile sur ce point. Les jours d’angoisse inexpliquée m’énervent ; c’est agaçant de ne pas savoir ce qui les déclenche d’une heure à l’autre.
    Tout en continuant meditation, yoga, marche nordique … je me supplémente depuis 6 mois et … plus aucune crise d’angoisse depuis 3 mois 😊 grâce à tous vos conseils pour choisir les bons compléments alimentaires. Mille mercis 🙏

  5. Superbe article que je découvre avec grand plaisir.
    Dans mon cas, j’ai fait une batterie d’examen et mes taux de magnésium, zinc, vitamines sont corrects. Dois-je néanmoins me supplémenter pour résoudre mon problème de tachycardie, douleurs ventre, pression oreilles et mâchoires, perte de poids… ? Suite à Covid et anxiété généralisée

    1. Bonjour Sabrina,

      Je vous remercie pour votre message.

      Il faut savoir que la supplémentation a deux rôles : combler une carence supposée ou avérée (rôle nutritionnel) et aussi pour des besoins plus spécifiques (rôle physiologique).

      Donc cela va dépendre de vos besoins (à noter que le manque de magnésium s’évalue difficilement, y compris urinaire ou érythrocytaire).
      Donc il est tout à fait possible de trouver des solutions (sauf pour les maladies, il faut voir cela uniquement avec votre médecin).

      Il y a un replay d’un live covid long sur Instagram, que vous avez peut-être vu : https://www.instagram.com/tv/Cc6H4QwKR3z

      A très vite sur Nutrastream

      Mathieu

  6. Super post bravo pour ce partage et ces mots si justes ! On se sent compris !! Merci pour cet article et les précieux conseils !

    1. Bonjour,

      Je vous remercie pour votre retour, je suis ravi que cet article vous plaise, c’est en effet important d’en parler 😀

      A très vite sur Nutrastream

      Mathieu

Prenez en main votre santé

Rejoignez la communauté et recevez nos nouveautés tous les 15 jours par email